/sports/football/rougeetor
Navigation

Victoire convaincante du Rouge et Or

L’attaque au sol mène la charge dans un gain de 36 à 17 sur les Redbirds de McGill

Coup d'oeil sur cet article

On ne change pas une recette gagnante, dit l’adage. Le Rouge et Or l’a bien compris en misant à nouveau sur son comité de porteurs de ballon, ce qui lui a permis de signer une victoire convaincante de 36 à 17 sur les Redbirds de McGill, dimanche après-midi.

• À lire aussi: Les propos anti-Québec Solidaire de l’annonceur du Rouge et Or dénoncés

• À lire aussi: Une stratégie payante au sol

Pas moins de six porteurs différents ont touché au ballon sur le terrain du stade TELUS-UL. Ils ont uni leurs efforts pour amasser 270 verges, un sommet cette saison. 

En moyenne, chaque course a rapporté 9,2 verges. Des chiffres qui ont évidemment plu à l’entraîneur-chef Glen Constantin.

Gabriel Leblond aussi a profité de la double couverture pour faire des gains au sol.
Photo Agence QMI, René Baillargeon
Gabriel Leblond aussi a profité de la double couverture pour faire des gains au sol.

« Ils ont beaucoup joué de couverture homme à homme. La beauté de ça, c’est que ça va alléger ta boîte et permettre à des joueurs de s’illustrer. La bonne nouvelle là-dedans, c’est que Kevin [Mital] est encore le meilleur receveur de la ligue. Si tu veux le couvrir comme il faut, il y a d’autres personnes qui vont s’ouvrir », a-t-il rappelé.

Parmi les porteurs de ballon, Joanik Masse a été le plus prolifique avec 91 verges. 

Joanik Masse (19) a eu une prolifique journée avec des gains de 91 verges, dimanche contre les Redbirds de McGill.
Photo Agence QMI, René Baillargeon
Joanik Masse (19) a eu une prolifique journée avec des gains de 91 verges, dimanche contre les Redbirds de McGill.

« On a misé beaucoup sur le fait d’avoir des porteurs frais et dispo sur le terrain. Avoir une bonne rotation et toujours être prêt à courir et faire des bonnes courses », a résumé Masse, auteur de la meilleure performance de l’automne pour un porteur de ballon du Rouge et Or (4-1).

La bonne tenue de l’attaque au sol a évidemment facilité le travail du quart-arrière Arnaud Desjardins, qui n’a pas manqué de le souligner. Ses statistiques confirmaient ses dires puisque Desjardins a lancé pour 345 verges et ajouté deux passes de touché à sa fiche.

Photo Agence QMI, René Baillargeon

« Ça attire beaucoup plus de monde dans la boîte, après ça on peut lancer le ballon plus facilement, on peut faire des feintes de course. C’est sûr que c’est un gros atout pour l’offensive puis surtout pour un quart-arrière », a louangé le pivot.

Dallaire dicte le ton

Tirant de l’arrière 10 à 9 après 15 minutes de jeu, le Rouge et Or a ouvert la machine au deuxième quart avec 17 points sans réplique. Les Lavallois n’ont plus jamais regardé en arrière par la suite, pour le plus grand plaisir des 11 573 spectateurs.

Si Kevin Mital s’était offert en spectacle quand les deux clubs ont croisé le fer il y a un mois, c’est David Dallaire qui a pris les choses en main cette fois-ci. Il a d’ailleurs donné le ton au match avec un touché de 45 verges sur le deuxième jeu de la partie.

Kevin Mital se faisait doublement couvrir par les visiteurs.
Photo Agence QMI, René Baillargeon
Kevin Mital se faisait doublement couvrir par les visiteurs.

Dallaire n’a eu besoin que de quatre réceptions pour amasser 118 verges en plus de capter une passe de touché. Il a ajouté un autre majeur au sol.

« Je ne peux pas demander mieux. Me faire utiliser comme ça, j’adore ça », a résumé, le sourire aux lèvres, celui qui franchissait pour la première fois de sa carrière le plateau des 100 verges en un match.

Quelques instants auparavant, Constantin avait vanté son jeu, le plaçant « dans la lignée des [Félix] Garand-Gauthier, Pat Lavoie, [Michel-Pierre] Pontbriand. »

« C’est un gars qui fait des belles choses pour nous. J’espère qu’il va rester ici encore longtemps. Mais je pense qu’il va avoir son nom appelé au repêchage un moment donné. »

« On s’est tirés dans le pied »

Dans le camp adverse, l’entraîneur-chef Ronald Hilaire soufflait le chaud et le froid. Même si Laval avait amassé 587 verges, il jugeait que ses ouailles avaient été « quand même assez solides défensivement. »

« En tout et partout, sortir d’un match où on donne quoi, peut-être trois ou quatre attrapés à Kevin Mital sans [lui donner de] touché, je pense que c’est quand même un bon travail », a-t-il analysé.

Toujours sans victoire, les Redbirds n’ont plus le choix de gagner leurs trois derniers matchs s’ils veulent espérer une place dans les séries. Un défi à la portée de l’équipe, croit Hilaire. « Faut juste continuer à être constant. Je pense qu’on s’est tirés dans le pied une couple de fois dans nos séries offensives avec des pénalités. »

Le Rouge et Or a annoncé l’arrivée de deux autres recrues durant le match. Le joueur défensif par excellence au niveau collégial en 2021, le secondeur des Titans de Limoilou Justin Cloutier, et le joueur de ligne offensive des Spartiates du Vieux-Montréal, Jean-Simon Verreault ont ainsi été présentés à la foule.


La prochaine semaine s’annonce chargée puisque Laval a rendez-vous avec le Vert & Or à Sherbrooke, dès vendredi soir.

Le message a été bien entendu

Glen Constantin avait demandé à ses joueurs de faire oublier leur piètre performance défensive face aux Redbirds de McGill plus tôt cette saison. Le résultat n’a pas été parfait, mais il a certainement été à la hauteurdes attentes.

L’une des « pires performances défensives depuis cinq ou dix ans », avait lancé le grand manitou du Rouge et Or, plus tôt cette semaine, quand il a été invité à parler de ce duel du mois de septembre. Le message de Constantin semble avoir été entendu puisque la défensive a restreint les visiteurs à 357 verges, obtenues majoritairement par la passe.

Le quart-arrière Éloa Latendresse-Régimbald, qui avait couru pour 138 verges face au Rouge et Or au stade Percival-Molson, a été limité à 58 verges au sol. 

« On a contenu le quart-arrière beaucoup mieux. On a [donné] beaucoup moins de verges au sol », a souligné Constantin.

Simmons frappe fort

Au rayon des choses à améliorer, les deux longs jeux accordés à l’explosif receveur de passes des Redbirds Darius Simmons (0-5) risquent toutefois de se retrouver dans le haut de la liste de Glen Constantin.

Rapide comme l’éclair, Simmons a d’abord réalisé un jeu bon pour 84 verges au premier quart. Il a remis ça au troisième quart quand il a capté une passe de Latendresse-Régimbald avant de détaler sur 90 verges, jusque dans la zone des buts.

À lui seul, il a amassé 226 des 325 verges obtenues par la voie des airs. « Les jeux explosifs comme les deux gros touchés, il faut améliorer ça. Je suis content de ce qu’on a fait. On peut faire mieux encore », a tranché Constantin.

Le discours était le même chez Simmons, loin d’être rassasié malgré une performance en or. 

« J’essaie d’y aller pour 500 verges à chaque match. Je ne suis pas heureux de ma performance, j’essaie d’y aller pour 500. Pour vrai ! » a lancé l’expressif joueur de deuxième année, qui veut maintenant aider son équipe à aller chercher des victoires d’ici la fin de la saison.

Une semaine chargée en vue

Une semaine chargée s’annonce pour le Rouge et Or. À peine la victoire savourée que les joueurs et les entraîneurs ont déjà la tête à Sherbrooke, où ils se rendront vendredi soir, pour y affronter le Vert & Or.

Le temps est donc compté et la préparation en vue de ce duel débutera dès lundi matin. 

« Courte semaine en effet. C’est à l’image de la CFL. On donne congé aux joueurs demain [lundi]. Faut qu’ils soient intelligents, qu’ils se reposent. On revient travailler mardi, mercredi et jeudi », a indiqué Constantin.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.