/news/elections
Navigation

Québec 2022: le PCQ demande un recomptage dans Beauce-Nord

Double défaite conservatrice dans la Beauce

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARIE | Le candidat conservateur défait dans Beauce-Nord Olivier Dumais exige un recomptage alors que lui et son homologue dans Beauce-Sud ont finalement échappé de peu la victoire aux mains de leurs rivaux caquistes, selon les résultats officiels dévoilés peu avant 1 h mardi.

• À lire aussi: Québec 2022: Legault réélu à la tête d’un gouvernement majoritaire

• À lire aussi: Les libéraux perdent un château fort en Outaouais

C’est donc dire que le Parti conservateur du Québec (PCQ) a échoué à faire élire le moindre député à l’issue de cette élection générale. Mais ce n’est pas tout à fait la fin de l’histoire.

«On confirme un recomptage. 372 votes annulés, versus 202 votes d’écart : on s’en va vers un recomptage pour Beauce-Nord», a affirmé, après une longue soirée vive en émotions, le maire de Saint-Lambert-de-Lauzon Olivier Dumais, qui portait les couleurs conservatrices dans cette circonscription.

Selon lui, «c’est trop serré pour laisser ça comme ça, parce que le Parti conservateur a besoin d’une voix au parlement».

Celui-ci a terminé la soirée avec 42,8 % des votes exprimés, derrière le député sortant de la CAQ Luc Provençal qui l’emporte avec une avance de 202 votes, ou 43,4 % des suffrages, après le décompte de l’ensemble des boîtes.

Dans Beauce-Sud, la bataille a été aussi féroce, mais s’est conclue par la réélection du caquiste Samuel Poulin (44,5 %), avec une courte avance de 425 votes sur Jonathan Poulin du PCQ (43,4 %).

Les militants conservateurs sont demeurés sur le bout de leur siège jusqu’en toute fin de soirée lundi, croyant jusqu’à la dernière minute à la possibilité de faire élire un premier député en Beauce.

Les batailles étaient exceptionnellement serrées.

«J’ai été déçu de voir que mon chef n’a pas passé. [...] On a créé une vague, on a créé un buzz. On pensait que ça allait être là, peut-être que ça va être dans quatre ans», avait commenté M. Dumais, plus tôt dans la soirée.

Selon lui, il y a une certaine «injustice» dans le fait que le PCQ pourrait n’avoir aucun siège, ou si peu, malgré le fait qu’il est allé chercher plus de 13 % des suffrages nationaux.

Douche froide

La défaite du chef Éric Duhaime dans Chauveau a jeté une douche froide sur le rassemblement conservateur à Sainte-Marie, dans un resto-bar du boulevard Vachon, où les militants étaient venus encourager leur candidat local.

Des sympathisants ont avoué être stupéfaits par l’incapacité du parti à faire une percée convaincante.

«C’est très émotif», a concédé une militante, Claudie Reinhardt. «Je pense qu’à l’heure actuelle, on est plusieurs à avoir des doutes sur les procédures», a-t-elle affirmé.

«Je pense qu’il y a peut-être des irrégularités. Il y a quelque chose qui ne fonctionne pas, parce que sur le terrain, moi j’ai vu un engouement très fort», a-t-elle déclaré.

Ce sentiment n’était toutefois pas partagé pour tous. «Ce sont des gens comme nous qui s’occupent des boites [de scrutin]. J’ai déjà fait moi-même ce travail. Je crois que c’est bien fait», a dit le bénévole Michel Poulin.

«La population n’était pas encore prête au changement que le Parti conservateur offrait, c’est l’évidence», a-t-il analysé.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Guide de l’électeur
Les candidats - Une présentation exhaustive des personnes candidates dans chaque circonscription
Radiographie des candidats - Un portrait statistique des candidates et candidats, tous partis confondus
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.

En continu
Le fil des élections fullscreen
OUTIL INTERACTIF
Les 625 candidats à la loupe
tous nos contenus électoraux