/misc
Navigation

La «Justinflation» au milieu d’une guerre de mots

Coup d'oeil sur cet article

Encore l’inflation. Toujours l’inflation. La hausse du coût de la vie définit depuis la rentrée parlementaire la ligne de faille du bras de fer politique fédéral.

Bataille idéologique autour des méthodes pour y remédier. Bataille de symboles entre quel parti comprend le mieux la réalité des familles qui en souffrent.

Or c’est aussi devenu une guerre de mots.

Dans l’univers de la politique à coups de 30 secondes sur les médias sociaux, le mot d’esprit du nouveau chef conservateur est littéralement devenu une arme redoutable.

Girouette 2022

On se rappellera toute l’encre qu’avait fait couler l’interdiction du mot « girouette » à l’Assemblée nationale. Les Communes aussi ont leur index de mots proscrits car jugés non parlementaires.

Surtout, il y est interdit de faire référence à un député par son prénom.

Dans ses envolées partisanes, Pierre Poilièvre a pris l’habitude d’évoquer régulièrement la « Justinflation » pour dénoncer l’inaction du gouvernement libéral face à la hausse des prix. On comprend qu’il s’agit surtout d’imprégner dans l’esprit de l’électorat que Justin Trudeau et les astronomiques dépenses de la pandémie en sont responsables.

Lorsqu’il était simple député, les libéraux trouvaient ça irritant. Maintenant qu’il est chef de l’opposition, c’est une autre histoire. 

Ils se sont donc plaints d’entendre ainsi appeler le premier ministre par son prénom, Justin.

Le président a tranché. Bannie la « Justinflation. » 

Sauf que Justinflation, n’est pas que « Justin-flation », c’est aussi « juste inflation ».

C’est donc avec un malin plaisir que d’une guerre de mots, on en est venu à une guerre d’intonation.

Pour tous les enfantillages qui marquent la joute parlementaire, celui-ci pourrait bien être déterminant en vue du prochain scrutin fédéral.

Il y a des quolibets dont on ne se défait pas si facilement. Justin Trudeau le redoute clairement.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.