/entertainment/comedy
Navigation

Réconciliations pour Julien Lacroix et son ex, Geneviève Morin

L’humoriste Julien Lacroix sur scène avant de devoir mettre une pause sur sa carrière.
PHOTO D'ARCHIVES, AGENCE QMI L’humoriste Julien Lacroix sur scène avant de devoir mettre une pause sur sa carrière.

Coup d'oeil sur cet article

« Cette semaine, j’ai fait quelque chose que j’aurais dû faire il y a longtemps : je me suis assise avec Julien Lacroix. Cette semaine, j’ai fait la paix avec Julien. » Geneviève Morin, l’ancienne conjointe de l’humoriste qui a été dénoncé pour agressions et inconduite sexuelles alléguées par 9 femmes en juillet 2020, a publié mardi sur Instagram les détails de sa rencontre avec son ex avec qui elle affirme s’être réconciliée « loin du public et des clics ». 

• À lire aussi: Face aux menaces, l’humoriste Julien Lacroix annule son retour

Dans un long message partagé sur Instagram, la conceptrice et rédactrice Geneviève Morin a tenu à raconter publiquement les raisons derrière son choix de revoir son ancien amoureux. « J’ai compris que la réconciliation, pour moi, c’est la clé, écrit-elle. J’ai aussi pris un pas de recul et j’ai réalisé que c’est comme ça que ça aurait dû se régler depuis le début. Assis face à face, sincères, repentants et surtout soucieux du bien de l’autre. »

Violences et menaces

Elle explique avoir envie de parler de l’étiquette de victime qu’on lui colle depuis le début de cette histoire. L’auteure du livre Traité de paix pour les femmes aliens confie aussi se sentir invisible, depuis 2 ans, sous le chiffre 9, soit le nombre de femmes ayant dénoncé les présumées agressions et l’inconduite sexuelles de l’humoriste au journal Le Devoir en juillet 2020. Elle raconte « ne pas avoir été écoutée », avoir été « invisibilisée » et avoir été instrumentalisée. »

  • Écoutez le segment culturel d’Anaïs Guertin-Lacroix diffusé chaque jour en direct 6 h 35 sur QUB radio : 

« J’avais besoin de l’écouter [Julien], et surtout, de m’excuser pour toute cette violence que jamais je n’ai cautionnée. Aujourd’hui, j’ai envie d’assumer le fait que je ne souhaite pas son mal [...] Que peu importe ce qui s’est passé entre nous, jamais je n’ai souhaité de violence. » Pour elle, il était essentiel de s’asseoir avec l’humoriste et de faire la paix avec cette partie importante de sa vie.  

Rappelons qu’en juillet 2020, Geneviève Morin faisait partie du groupe de 9 femmes alléguant publiquement avoir subi des agressions et de l’inconduite sexuelles de la part de l’humoriste. Ce dernier avait alors été largué par son agence et forcé de mettre sa carrière sur pause. Il a tenté un retour en juillet dernier, avorté à la suite de menaces sérieuses, notamment envers sa famille.

Peu de temps après sa dénonciation, Geneviève Morin avait signé un texte dans Urbania dans lequel elle racontait divers moments difficiles de sa relation de 6 ans avec Julien Lacroix. Elle écrivait : « Je ne suis pas prête à pardonner à quelqu’un qui n’a jamais voulu avouer ses torts, qui m’a manipulée et qui n’a jamais tenté réellement de changer ses comportements déviants. »

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.