/news/education
Navigation

École à la maison: plus de 1800 familles poursuivent Québec

Back to school concept. Little pupil with his father. First day of primary school.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Un regroupement de plus de 1800 familles qui font l’école à la maison poursuivent le gouvernement du Québec afin de faire invalider par la Cour supérieure un règlement qui force leurs enfants à passer les examens obligatoires du ministère de l’Éducation. 

• À lire aussi: C’est fini le télétravail pour les enseignants ayant des symptômes de COVID-19

L’Association québécoise pour l’éducation à domicile (AQED) souhaite que ces examens restent facultatifs et s’inquiète des répercussions que pourrait avoir cette obligation sur les enfants scolarisés à la maison.

Selon elle, ces épreuves ministérielles obligatoires ont fait subir, en juin dernier lors de l’application de ce règlement, à ces enfants «des situations anxiogènes», et certains auraient même vécu de l’intimidation.

«Ces examens se déroulent dans des conditions médiocres qui ne respectent pas les besoins particuliers de la majorité d’entre eux», a déploré l’organisme par communiqué.

L’AQED estime en effet que plus de 50 % des enfants scolarisés à domicile présentent des troubles d’apprentissage ou des problèmes de santé physique ou mentale, «auxquels le système d’éducation traditionnel ne peut répondre adéquatement». 

  • Écoutez l'entrevue avec Marine Dumont-Després, présidente de l’Association québécoise pour l’éducation à domicile, à l’émission de Yasmine Abdelfadel  diffusée chaque jour en direct 13 h 35 via QUB radio :

Pour plusieurs familles, l’enseignement à domicile «est la seule alternative».

L’AQED déplore également le fait que les enfants scolarisés à la maison se voient évalués par une seule épreuve par matière, cette dernière comptant pour 100 % de la note. 

«Les exigences imposées et le processus d’obtention d’un diplôme secondaire sont inéquitables et inacceptables.»

«Le gouvernement est insensible au sort des enfants scolarisés à domicile et ne respecte pas les familles-éducatrices! C’est donc à contrecœur que nous nous tournons vers le tribunal pour empêcher de répéter des injustices et des situations créant de l’anxiété inutile pour nos enfants! [...] Nous demandons au tribunal de faire respecter nos droits comme parents d’éduquer nos enfants à la maison», a déclaré Marine Dumond-Després, présidente de l’AQED.

Rappelons qu’au Québec, la loi permet aux enfants d’être dispensés de fréquentation scolaire à condition qu’ils reçoivent «à la maison un enseignement approprié». 

Le nouveau règlement du gouvernement Legault oblige désormais les enfants scolarisés à la maison à passer les examens ministériels en 4e et 6e années, ainsi qu’en 2e secondaire.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.