/sports/football
Navigation

NFL: l’effet Wilson se fait attendre à Denver

FBN-SPO-DENVER-BRONCOS-V-LAS-VEGAS-RAIDERS
Photo AFP Russell Wilson en action lors du match des Broncos à Las Vegas, dimanche.

Coup d'oeil sur cet article

Les Broncos devaient enfin voir leur attaque prendre son envol avec un véritable quart-arrière de concession. Pourtant, l’arrivée de Russell Wilson tarde à produire les résultats escomptés. 

• À lire aussi: NFL: place à l’ère Kenny Pickett à Pittsburgh

• À lire aussi: NFL: un joueur impliqué dans une fusillade est de retour

• À lire aussi: Un ancien joueur de la NFL se bat pendant un match chez les 12 ans et moins

Tout n’est pas que sombre à Denver et les Broncos ne sont qu’à un match de la tête dans la division Ouest de la Conférence américaine. L’équipe tentera de profiter du passage des Colts en ville, demain soir, pour se remettre sur les rails. 

L’attaque a toutefois été limitée à trois reprises à 16 points ou moins et même si tout n’incombe pas à Wilson, il n’est pas parvenu jusqu’ici à propulser l’équipe à un autre niveau.

Depuis leur triomphe en 2015, les Broncos ont été empêtrés dans toutes sortes d’ennuis offensifs. Jamais leur attaque n’a fait mieux que le 22e rang sur le plan des points marqués, avec une brochette de quarts-arrières plus louches les uns que les autres.

Mais voilà, même avec Wilson aux commandes, cette attaque croule au 29e rang, le pire résultat à ce jour pour la fière franchise fondée en 1960.

Plusieurs problèmes

Dimanche, face aux Raiders, Wilson a plutôt bien joué, surtout en première demie. Au risque de se répéter, il ne peut sauver l’équipe à lui seul. 

L’échappé de Melvin Gordon, retourné pour un touché par les Raiders, a cette fois freiné l’un des rares élans de l’attaque cette saison. D’ailleurs, Gordon continue d’échapper le ballon, tandis que son partenaire dans ce qui devait être un champ-arrière dominant, Javonte Williams, est fini pour la saison. C’est donc encore plus de pression sur les épaules de Wilson. 

Face aux Raiders, les Broncos ont pourtant amorcé trois possessions à leur ligne de 48 ou mieux. De ces opportunités en or, ils n’ont soutiré que trois points. 

Le plus gros problème qui fait mal aux Broncos, c’est qu’ils produisent beaucoup trop de jeux négatifs. Pas moins de 37 % de leurs jeux se traduisent par des pertes ou aucune verge de gain. Ils se retrouvent donc constamment en situation de troisièmes essais et plusieurs verges à franchir.

Cette situation est exacerbée par de nombreuses pénalités. Les Broncos ont jusqu’ici accumulé 145 verges de punition à l’attaque, le plus haut total dans la ligue. C’est donc dire qu’ils doivent régulièrement remonter une pente abrupte. 

Le nouvel entraîneur-chef Nathaniel Hackett, dépassé par les événements, a même dû embaucher un assistant pour l’aider dans diverses situations de gestion de match.

Cette attaque manque clairement de cohésion, mais la saison est jeune et plusieurs attaques à travers le circuit connaissent aussi des ennuis. 

L’occasion est belle de se relancer face aux Colts, qui pourraient être privés du porteur Jonathan Taylor.

DUEL DU JEUDI 

Les forces en présence  

Colts d’Indianapolis 

  • Matt Ryan | Quart-arrière | 5 T, 5 INT, 1125 verges 
  • Jonathan Taylor | Porteur de ballon | 1 T, 328 verges 
  • Michael Pittman Jr. | Receveur | 1 T, 224 verges 

Broncos de Denver 

  • Russell Wilson | Quart-arrière | 4 T, 1 INT, 980 verges 
  • Melvin Gordon III | Porteur de ballon | 1 T, 139 verges 
  • Courtland Sutton | Receveur | 1 T, 343 verges

JOUEUR À SURVEILLER  

Kwity Paye | Ailier défensif, Colts

FBN-SPO-DENVER-BRONCOS-V-LAS-VEGAS-RAIDERS
Photo AFP

La défense des Colts n’est pas le principal problème de l’équipe, même si elle ne domine pas. S’il y a un joueur qui peut déranger Russell Wilson demain soir, c’est l’ailier défensif Kwity Paye, choisi en première ronde l’an dernier. À sa deuxième saison, il compte trois des sept sacs du quart des Colts. Jumelé à Yannick Ngakoue et DeForest Buckner, il a toutes les chances de percer, mais ce front n’est pas à la hauteur jusqu’ici.

MA PRÉDICTION

Colts 13 - Broncos 20


L'état des forces dans la NFL - semaine 5 

1. Eagles de Philadelphie 4-0

  • Semaine dernière : 3

La saison est jeune, mais dans la conférence nationale, les Eagles sont clairement la meilleure équipe jusqu’ici. Il faudra cependant surveiller l’état de santé du demi de coin Darius Slay, ainsi que des joueurs de ligne offensive Jordan Mailata et Isaac Seumalo.

2. Bills de Buffalo 3-1

  • Semaine dernière : 2

Les Bills avaient perdu leurs sept derniers matchs quand l’écart n’était que d’une possession. Ils avaient aussi perdu 39 matchs de suite lorsqu’ils tiraient de l’arrière par 17 points ou plus. Ils ont fait d’une pierre deux coups pour chasser leurs démons.

3. Chiefs de Kansas City 3-1

  • Semaine dernière : 4

Les Chiefs ont attaqué les Bucs de manière aussi sauvage que lorsque les frères Hanson sont sautés sur la glace dans Slap Shot. La défense des Bucs avait alloué 27 points cette saison. Les Chiefs l’ont dépecée avec 28 points en première demie seulement. Ils ont marqué plus de 40 points deux fois cet automne.

4. Packers de Green Bay 3-1

  • Semaine dernière : 5

Les Packers continuent de gagner de manière pas tellement convaincante, cette fois contre les Patriots avec leur troisième quart-arrière, sans la moindre expérience. Aaron Rodgers a dit après le match que cette façon de gagner n’était pas durable. Pour l’instant, ça marche.

5. Dolphins de Miami 3-1

  • Semaine dernière : 1

Il y a quelques mois à peine, plusieurs partisans des Dolphins auraient été prêts à n’importe quoi pour remplacer Tua Tagovailoa. Maintenant que le quart-arrière est blessé, ils seraient prêts à n’importe quoi pour le revoir. C’est dire à quel point les perceptions changent rapidement.

6. Cowboys de Dallas 3-1

  • Semaine dernière : 9

Cooper Rush est devenu le premier quart-arrière dans l’histoire de la franchise à remporter ses quatre premiers départs. Pour la première fois depuis 1973, la défense n’a toujours pas concédé 20 points lors des quatre premiers matchs. Les Cowboys n’ont pas dit leur dernier mot dans l’Est.

7. Buccaneers de Tampa Bay 2-2

  • Semaine dernière : 6

Pour la première fois cette saison, l’attaque a fait le boulot avec 31 points et 373 verges par la voie des airs. Sauf que ces verges aériennes ont été accumulées dans un contexte où les Bucs ont accusé un énorme retard pendant tout le match. Cette équipe se cherche encore.

8. Bengals de Cincinnati 2-2

  • Semaine dernière : 13

Les Bengals se remettent tranquillement sur les rails. Par la passe, les longs jeux sont revenus dans l’arsenal, ce qui a fait le plus grand bien. Par la course, cependant, les Bengals gagnent 3,1 verges par portée, soit la deuxième pire moyenne de la ligue. Joe Mixon fonce dans des murs. 

9. Ravens de Baltimore 2-2

  • Semaine dernière : 8

Les Ravens sont devenus la première équipe depuis les Vikings, en 2011, à échapper deux matchs malgré des avances d’au moins 17 points lors des quatre premiers duels au calendrier. La grogne était palpable entre l’entraîneur-chef John Harbaugh et le demi de coin Marcus Peters.

10. Vikings du Minnesota 3-1

  • Semaine dernière : 10

Les Vikings ont eu chaud face aux Saints. Ils ont tout fait pour s’autodétruire en gaspillant plusieurs opportunités de qualité dans la zone payante. La bonne nouvelle, c’est qu’après deux matchs timides, Justin Jefferson a très bien paru face à Marshon Lattimore. 

11. 49ers de San Francisco 2-2

  • Semaine dernière : 12

On voit que l’attaque a encore ses limites évidentes, mais Deebo Samuel a enfin été utilisé comme par le passé pour accumuler les verges après l’attrapé. De la manière dont l’équipe joue défensivement, elle sera compétitive à chaque match. Le maraudeur Talanoa Hufanga est une étoile en montée.

12. Rams de Los Angeles 2-2

  • Semaine dernière : 7

Les Rams sont incapables de recréer leur magie offensive des dernières années derrière une ligne à l’attaque diminuée par les blessures. Le jeu au sol n’est pas une menace et même si le receveur Cooper Kupp produit à un rythme record, il est bien seul sur son île.

13. Chargers de Los Angeles 2-2

  • Semaine dernière : 16

Le quart-arrière Justin Herbert a amorcé 36 matchs à ce jour dans sa jeune carrière. Il est incroyable de réaliser qu’il compte déjà 19 matchs de 300 verges ou plus. À souligner, le bloqueur recrue Jamaree Salyer, choix de sixième tour, a excellé en relève à Rashawn Slater.

14. Titans du Tennessee 2-2

  • Semaine dernière : 20

La bonne nouvelle, c’est que Derrick Henry semble vraiment se mettre en marche. Il a gagné 5,2 verges par course face aux Colts, qui en donnaient 2,6 par course avant le match. La mauvaise nouvelle, c’est que les Titans ont été déclassés 64-7 en deuxième demie cette saison. Une tendance troublante.

15. Jaguars de Jacksonville 2-2

  • Semaine dernière : 14

On commençait à peine à donner de l’amour aux Jaguars, mais ils ont commis cinq revirements face aux Eagles. Ils en avaient commis un seul à leurs trois premiers matchs. Ces cinq revirements ont donné aux Eagles 22 de leurs 29 points. On efface et on recommence.

16. Giants de New York 3-1

  • Semaine dernière : 18

Les Giants, à 3-1, constituent l’une des belles surprises de ce début de saison. Par contre, c’est le porteur Saquon Barkley qui transporte l’attaque. Les receveurs continuent de somnoler et les quarts-arrières Daniel Jones et Tyrod Taylor se sont blessés.

17. Cardinals de l’Arizona 2-2

  • Semaine dernière : 26

Pour la quatrième fois en autant de matchs, les Cardinals ont connu un départ laborieux. Cette fois, ils se sont repris à temps, mais depuis le début de la saison, ils ont été déclassés 66-16 en première demie. Contre n’importe quelle bonne équipe, c’est une recette pour un désastre.

18. Raiders de Las Vegas 1-3

  • Semaine dernière : 27

En remontant à sa première expérience comme entraîneur-chef à Denver, Josh McDaniels avait perdu 15 de ses 20 derniers matchs avant la victoire de dimanche. S’ils étaient tombés à 0-4, les Raiders auraient vu leurs chances de se classer en séries chuter à 1 %. À 1-3, ils sont à 15 %. Mieux que rien !

19. Broncos de Denver 2-2

  • Semaine dernière : 11

Si les Broncos veulent enfin sortir du marasme, ils doivent d’abord apprendre à gagner des matchs de division. Ils ont perdu sept de leurs huit derniers duels face aux Raiders et leurs 13 derniers face aux Chiefs. La perte du porteur Javonte Williams et de l’ailier défensif Randy Gregory fait mal.

20. Colts d’Indianapolis 1-2-1

  • Semaine dernière : 15

Les Colts ont entamé la saison avec trois matchs de division sur quatre. Leur fiche de 0-2-1 dans ces trois duels risque de semer la panique dans l’organisation. Ce n’est pas comme si la division Sud, avec les Jaguars, Texans et Titans, représentait une puissance. Ça en dit long sur les Colts.

21. Falcons d’Atlanta 2-2

  • Semaine dernière : 28

Y a-t-il une mince lueur d’espoir chez les Falcons ? Est-ce que cette équipe serait finalement moins pire que ce qui était anticipé ? Le porteur recrue Tyler Allgeier a couru pour 84 verges. Il faudra voir s’il peut être une belle alternative à Cordarrelle Patterson, qui ratera au moins quatre matchs.

22. Jets de New York 2-2

  • Semaine dernière : 30

Ce qu’il y a de plus notoire dans la remontée orchestrée par Zach Wilson face aux Steelers, c’est que sa ligne à l’attaque est criblée de blessures. Au rayon des phrases que l’on ne croyait pas écrire : Les deux clubs de New York montrent une fiche cumulative de 5-3 ! Sentez-vous la fièvre ?

23. Browns de Cleveland 2-2

  • Semaine dernière : 17

Sans les services de Myles Garrett et Jadeveon Clowney, les Browns ont été incapables de freiner le jeu au sol des Falcons. Ils doivent prier pour que leurs deux as sur le front défensif reviennent rapidement. À venir au calendrier : Chargers, Patriots, Ravens, Bengals, Dolphins et Bills. Ayoye !

24. Patriots de la Nouvelle-Angleterre 1-3

  • Semaine dernière : 22

À son premier match dans la NFL, Bailey Zappe, sans être dominant, n’a pas mal paru dans un environnement difficile, à Green Bay. Il a dû se pointer dans la rencontre à l’improviste et le moment n’a pas semblé trop gros. Si Mac Jones s’absente un moment, Zappe pourrait devancer Brian Hoyer.

25. Saints de La Nouvelle-Orléans 1-3

  • Semaine dernière : 21

Les Saints ont montré beaucoup de résilience face aux Vikings, mais cette résilience n’a rien donné dans la colonne des victoires. Privés de Jameis Winston, Alvin Kamara et Michael Thomas, ils semblaient condamnés à l’avance et se sont bien battus. Il n’est pas encore temps de perdre la foi.

26. Steelers de Pittsburgh 1-3

  • Semaine dernière : 23

Les Steelers sont soudainement à 1-3 et leurs prochains adversaires sont les Bills, les Buccaneers, les Dolphins et les Eagles. Il ne faut jamais les compter pour morts, mais une première saison perdante sous les commandes de Mike Tomlin devient une réelle possibilité.

27. Seahawks de Seattle 1-3

  • Semaine dernière : 31

Geno Smith MVP ? Mais non, n’exagérons pas ! N’empêche qu’il complète 77,3 % de ses passes cette saison, le meilleur pourcentage à vie pour un quart-arrière après quatre matchs. Tout ça devrait se calmer, mais c’est le moment Geno. Et c’est beau.

28. Bears de Chicago 2-2

  • Semaine dernière : 24

Les problèmes des Bears se répètent semaine après semaine. Justin Fields est constamment attaqué par un tsunami de joueurs adverses derrière sa ligne poreuse. Il a complété 11 passes dimanche, son plus haut total cette saison. Onze passes complétées, plus haut total. Ce n’est pas de la fiction.

29. Lions de Détroit 1-3

  • Semaine dernière : 25

Vous avez envie d’un saisissant tour de manège ? Les Lions sont là pour votre divertissement ! Aucune équipe ne marque plus de points (35 par match) que cette attaque. Par contre, aucune équipe n’en concède davantage (35,3 par match). Bouclez bien votre ceinture !

30. Panthers de la Caroline 1-3

  • Semaine dernière : 19

Preuve que les Panthers sont embourbés dans de profonds problèmes offensifs, leur fiche est maintenant de 1-26 sous la férule de Matt Rhule lorsque l’adversaire marque au moins 17 points. Quand on s’y arrête un peu, 17 points, c’est loin d’être insurmontable. Très inquiétant...

31. Commanders de Washington 1-3

  • Semaine dernière : 29

Le receveur recrue Jahan Dotson a déjà quatre touchés cette saison. Comment est-ce possible qu’une attaque qui regroupe Dotson, Terry McLaurin, Curtis Samuel et Antonio Gibson soit à ce point au neutre ? La ligne connaît des ennuis et Carson Wentz accumule les revirements.

32. Texans de Houston 0-3-1

  • Semaine dernière : 32

Après deux matchs, les Texans limitaient leurs adversaires à 16 points par match. Depuis, ils ont donné 57 points en deux matchs. Difficile de se faire une tête sur le quart-arrière Davis Mills : 76 verges en première demie, mais 170 en deuxième demie.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.