/news/currentevents
Navigation

Infestations de rats et souris en forte croissance à Québec

Le problème s’accentuera notamment en raison de travaux d’excavation à venir

Infestations
Photo courtoisie Les infestations de rats et de souris sont plus importantes cette année, à Québec, comme en témoigne cette image d’intervention récente.

Coup d'oeil sur cet article

Les infestations de rats et de souris connaissent une forte hausse cette année à Québec et la problématique va inévitablement prendre de l’ampleur dans les années à venir, préviennent plusieurs experts en gestion parasitaire.

Des spécialistes en extermination voient les demandes d’intervention dans la région augmenter de 30 % à 65 % par rapport aux mois d’août et septembre de l’an dernier.

« À Québec, on voit que ça tranche avec l’ensemble de l’œuvre », constate Michel Maheu, directeur général chez Maheu&Maheu, en comparaison avec la situation dans d’autres régions. 

Éric Sirois, spécialiste en gestion parasitaire, estime que les demandes d’intervention ont augmenté d’environ 35 %, seulement pour septembre.

M. Sirois se spécialise dans les tests de fumée, ce qui permet de trouver l’endroit où les rongeurs réussissent à s’introduire dans un immeuble.

« L’an passé, on avait un ou deux tests de fumée par mois. Présentement, j’en ai déjà 11 de prévus », observe-t-il.

Chez Exterminapro, les demandes sont aussi en hausse fulgurante.

« On est parti pour avoir probablement une année record en termes de rongeurs et de rats », avance Guillaume Nantel, superviseur et technicien senior au sein de l’entreprise.

Les spécialistes en extermination reçoivent de nombreuses demandes d’interventions commerciales et résidentielles cette année.
Photo courtoisie
Les spécialistes en extermination reçoivent de nombreuses demandes d’interventions commerciales et résidentielles cette année.

Excavation, pandémie et chaleurs

Les travaux d’excavation, les étés qui s’étirent et le vieillissement des structures d’égouts font partie des éléments qui expliquent ces hausses d’infestations selon les experts. Et ce n’est pas terminé à leur avis.

« Avec tout ce qui va se produire dans les mois et années à venir en termes de travaux d’excavation, il faut s’attendre à voir la problématique de rats prendre de l’ampleur », avertit M. Sirois. 

Il croit qu’avec les travaux du tramway il faut s’attendre à d’autres déplacements de peuplements de rats. 

M. Maheu souligne que, où il y a des travaux, nécessairement, il y aura un déplacement des peuplements de rongeurs.

  •  Ne ratez pas l'émission de Mario Dumont, diffusée chaque jour en direct ou en balado, dès 15 h 30 sur QUB radio :  

MM. Nantel et Sirois pointent également du doigt la pandémie, qui a entraîné la fermeture prolongée de plusieurs locaux.

« Ça aussi, ç’a contribué à créer une prolifération au niveau de la vermine, fait valoir M. Sirois. Ils avaient le champ libre, un accès à la nourriture et personne pour déranger. »

« Durant la COVID, il y avait plus de gens qui tentaient de résoudre des problèmes par eux-mêmes, ce qui fait que cette année et l’an passé, on a eu beaucoup plus d’appels qu’avant », ajoute M. Nantel.

Des réseaux d’égout âgés peuvent contribuer à la problématique.
Photo courtoisie
Des réseaux d’égout âgés peuvent contribuer à la problématique.

Mauvaises surprises

MM. Nantel et Maheu ajoutent que plusieurs structures de plomberie arrivent à échéance, à Québec. Ça pourrait causer de bien mauvaises surprises. 

« Ces réseaux peuvent commencer à se fissurer et permettre aux rats de sortir et se mettre à infester certains endroits qui n’avaient même jamais eu de problème de rats », prévient M. Nantel.  

Quoi faire en cas de présence de rats ?

  • Ne pas empoisonner les rats, car ceux-ci vont mourir dans le bâtiment infesté, la brèche d’accès ne sera pas trouvée et le problème ne sera pas réglé.
  • S’assurer d’effectuer des travaux de colmatage des édifices infestés, afin de ne plus permettre les accès aux rats et autres rongeurs.
  • Prévenir plutôt que réagir dans l’entretien de la plomberie résidentielle et à proximité de celle-ci, afin de s’assurer que les structures ne sont pas fissurées, et par conséquent n’encouragent pas les infestations de rats.
Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.