/investigations
Navigation

L’Ordre préoccupé par la fraude alléguée de son patron

Coup d'oeil sur cet article

L’Ordre des comptables agréés du Québec se dit « préoccupé » que son ancien président, qui est encore un de ses membres, ait pu participer à une vaste fraude alléguée à l’endroit d’une résidence pour aînés.

• À lire aussi: Accusés d’avoir volé et fraudé des aînés de Québec

« Il va de soi que l’Ordre prend la situation très au sérieux », affirme dans une déclaration écrite Maude Bujeault-Bolduc, des communications de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Québec.

Notre Bureau d’enquête révélait hier que Claude Gauvin, un comptable qui a présidé l’Ordre au début des années 2000, ainsi que sa conjointe Lucie Couturier auraient floué pendant huit ans et pour plus de 200 000 $ la résidence Cardinal-Vachon de Québec.

Gauvin et Couturier font face à des accusations criminelles de fraude et vol de plus de 5000 $ depuis le 29 septembre. Ils ont déjà remboursé plus de 207 000 $ à la résidence dans le cadre d’un règlement confidentiel qui a mis fin à une poursuite civile en 2019.

Lucie Couturier était directrice générale de cet établissement fondé par le diocèse de Québec pour accueillir notamment des prêtres à la retraite.

Gestes répréhensibles

« En aucun cas, une personne membre de l’Ordre ne peut user de son statut et de la confiance que sa clientèle porte à son égard pour commettre des gestes répréhensibles », écrit Mme Bujeault-Bolduc.

Questionné par notre Bureau d’enquête, l’Ordre des comptables ne veut pas indiquer depuis quand il est au courant de cette affaire.

Il ne veut pas dire non plus s’il prendra des sanctions à l’égard de Claude Gauvin ni même s’il fera enquête à la suite de nos révélations.

Quant à Lucie Couturier, elle œvre maintenant comme vaccinatrice pour le CIUSSS de la Capitale-Nationale.

« À la lumière des informations rendues publiques, une enquête est réalisée par les ressources humaines (...) et les actions requises seront mises en place », nous a informé par écrit l’établissement de santé hier en fin de journée.

« Par souci de protection du public, ni l’Ordre ni le syndic ne peuvent commenter une démarche du syndic et ne peuvent pas non plus confirmer ou infirmer la tenue d’une enquête par le syndic », répond la porte-parole.

Aux tribunaux de trancher

Dans une publication hier sur sa page Facebook, la Résidence Cardinal-Vachon a indiqué qu’elle n’émettrait aucun commentaire et qu’elle laisserait « le soin aux tribunaux de trancher l’affaire ».

Gauvin et Couturier auraient notamment fait payer le terrassement de leur luxueuse maison du quartier Lebourgneuf par la Résidence Cardinal-Vachon. Il s’agissait d’une dépense de 75 000 $. 

Mme Couturier aurait aussi autorisé indûment le versement de plus de 100 000 $ à son conjoint, à partir des comptes de la Résidence, à l’insu du conseil d’administration de l’établissement.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.