/world/guerre-en-ukraine
Navigation

Russie: la vedette du rap Oxxxymiron et l’écrivain Gloukhovski désignés «agents de l’étranger»

Russie: la vedette du rap Oxxxymiron et l’écrivain Gloukhovski désignés «agents de l’étranger»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le rappeur vedette russe Oxxxymiron et l’écrivain de science-fiction Dmitri Gloukhovski ont été désignés vendredi «agents de l’étranger», selon une liste actualisée des personnalités classées comme telles qui a été publiée par le ministère russe de la Justice. 

• À lire aussi: «Pas d'indications» que la Russie se prépare «de manière imminente» à utiliser l'arme nucléaire

• À lire aussi: À Bakhmout en Ukraine, les civils sous pression face à l'avancée russe

Miron Fiodorov, 37 ans, dont le nom de scène est Oxxxymiron, s’était notamment déclaré fin février dans une vidéo enflammée «contre cette guerre que la Russie déclenche contre l’Ukraine», «une catastrophe et un crime».

«Non à la guerre», avait-il affiché sur les réseaux sociaux.

Oxxxymiron, figure de proue du rap russe, très populaire chez les jeunes Russes, a 2,1 millions d’abonnés sur Instagram.

Outre Oxxxymiron, l’écrivain de science-fiction Dmitri Gloukhovski, qui risque jusqu’à 10 ans de prison pour avoir critiqué l’armée russe après l’offensive lancée en Ukraine, a été également placé sur cette liste.

L’écrivain de 43 ans, auteur du best-seller Metro 2033, avait demandé aux autorités russes dans la foulée des premiers combats en Ukraine:«Arrêtez la guerre!»

Début juin, le ministère russe de l’Intérieur avait déjà placé l’écrivain, qui se trouve probablement à l’étranger, sur sa liste des personnes recherchées en Russie.

Aliona Popova, une militante russe des droits de l’homme connue pour sa campagne numérique contre les violences domestiques en Russie, est également désignée comme «agent de l’étranger» selon la liste publiée.

La Russie connaît depuis le début de son offensive en Ukraine une répression sans précédent. Les autorités ont introduit une loi prévoyant jusqu’à 15 ans de prison pour toute publication d’information sur l’armée jugée fausse par les autorités.

Cette nouvelle vague de répression sur des personnalités du domaine culturel intervient quelques heures après que l’ONG russe Memorial, bannie en Russie depuis 2021, a obtenu le prix Nobel de la paix.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.