/lifestyle/health
Navigation

Devrait-on retirer les dates de péremption?

At the Supermarket: Man Pushing Shopping Cart Through Fresh Produce Section of the Store. Store with Many Customers Shopping. Following Back View Shot.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Cet été, une chaîne d’épicerie britannique a retiré les dates de péremption sur près de 500 produits alimentaires dans le but de réduire le gaspillage alimentaire. Cette décision a alimenté un débat sur la question: pour ou contre les dates de péremption? Selon un sondage mené par l’Université Dalhousie, 60 % des Canadiens sont contre le retrait des dates de péremption. On fait le point! 

• À lire aussi: Astuces nutritionnelles pour soulager la constipation

• À lire aussi: Alimentation: voici 12 choix nutritifs et moins chers au Dollarama

• À lire aussi: 10 comportements alimentaires faciles à changer

LA LÉGISLATION

Au Canada, la date de péremption des aliments (aussi connue sous «date limite de conservation» ou la date «meilleur avant») doit obligatoirement être inscrite sur les aliments préemballés dont la conservation est inférieure à 90 jours. 

Au-delà de cette date, les qualités organoleptiques de l’aliment (saveur, arôme, texture) peuvent être affectées, voire leur sécurité alimentaire. 

Il est important de savoir que cette date évalue la durée de vie du produit non ouvert, une fois ouvert, la durée de vie des aliments est considérablement plus courte. 

La date de péremption est déterminée par l’industrie alimentaire. 

DU CAS PAR CAS

On peut classer les aliments en trois catégories: ceux dont on doit absolument respecter la date de péremption, ceux qu’on peut consommer quelques jours, voire quelques semaines après la date et enfin ceux qu’on peut étirer longtemps sans danger. C’est la quantité d’eau au sein des aliments qui déterminera la durée de vie d’un produit (les microorganismes croissent en milieu humide), les produits secs pourront se conserver beaucoup plus longtemps. Passons-les en revue! 

ENLEVER LES DATES POUR LUTTER CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE ?

En mai 2022, un sondage mené auprès de ménages québécois a pu conclure que les dates de péremption sont le deuxième facteur qui contribue le plus au gaspillage alimentaire, juste après l’oubli. 

Un mois plus tard, une étude réalisée par Recyc-Québec a montré que 39% des résidus alimentaires annuels sont encore comestibles. Dans un contexte d’inflation démesurée et considérant que le gaspillage alimentaire représente une perte de 1000$ annuellement par ménage, devrait-on bannir les dates de péremption, du moins sur certains aliments? 

Pour l’experte anti-gaspillage, Florence-Léa Siry, les dates de péremption sont utiles, mais il existe une très mauvaise compréhension de celles-ci et il y a indéniablement beaucoup d’éducation à faire sur le sujet. 

«En Europe, j’ai vu “À consommer de préférence avant” sur certains produits et j’ai trouvé cela très pertinent considérant que les dates de péremption sont des indicateurs de fraîcheur. Cela permettrait d’avoir beaucoup moins de confusion et d’éliminer la fausse croyance voulant que le produit n’est plus bon après cette date», poursuit cette spécialiste. 

 

CONSERVATION APRÈS OUVERTURE

Si on veut vraiment éviter de jeter un aliment qui est encore bon, voici une liste de la durée de conservation appropriée avant et après l’ouverture pour quelques aliments courants. L’information a été recueillie auprès des entreprises.

 

UN GUIDE PRATIQUE SUR LES DURÉES DE CONSERVATION

Le thermoguide est un outil développé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour guider les consommateurs quant aux durées de conservation. Ce guide contient les durées d’entreposage des aliments périssables et moins périssables au frigo, au congélateur et au garde-manger. Par exemple, pour la catégorie «œufs», l’outil indique la durée d’entreposage des œufs frais en coquilles, des œufs durs, des blancs d’œufs crus et des jaunes d’œufs crus. Il donne aussi des instructions sur quoi garder et quoi jeter en cas de panne d’électricité. Entre autres, il mentionne qu’après 6h on peut garder le fromage à pâte ferme en bloc, mais pas le fromage à pâte molle. Donc, la prochaine fois que vous avez un doute, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil! 

mapaq.gouv.qc.ca/fr/publications/thermoguide.pdf

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.