/news/transports
Navigation

Guilbault va défendre le tramway, selon Marchand

Le maire de Québec qualifie le ministre Jonatan Julien « d’allié »

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Le maire Bruno Marchand lors de l’assermentation du Conseil des ministres, jeudi, à l’Assemblée nationale.

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Québec, Bruno Marchand, s’est dit convaincu que la nouvelle ministre des Transports, Geneviève Guilbault, défendra le projet de tramway.

• À lire aussi: Découvrez la composition du Conseil des ministres du gouvernement Legault

• À lire aussi: Legault brasse ses cartes: voici de quoi aura l'air le nouveau Conseil des ministres

• À lire aussi: Cinq défis pour le futur ministre de la Capitale-Nationale

« Si elle est ministre des Transports, c’est sûr qu’elle va se battre pour le tramway. On s’attend à ça pour des questions d’économie, de changements climatiques et de vie citoyenne », a laissé tomber le maire de Québec, jeudi, quelques minutes après la cérémonie d’assermentation des nouveaux ministres du gouvernement Legault. 

D’après M. Marchand, « si un ministre des Transports est contre le tramway, on a un ministre des Transports des années 80 ».

Le maire s’est également demandé « comment peut-elle [Mme Guilbault] ne pas se battre pour le tramway alors qu’on sait que c’est un projet qui va nous permettre de diminuer par dizaines de milliers de tonnes nos GES [gaz à effet de serre], qui va nous permettre d’améliorer notre transport dans la capitale et qui va permettre d’améliorer la ville ? »

Appui au projet

Interrogée jeudi sur le même sujet, Mme Guilbault a insisté sur son appui au projet, même si le tramway a créé des frictions entre le gouvernement caquiste et l’administration Marchand le printemps dernier. 

« On a toujours été derrière le tramway de Québec. C’était dans notre plateforme de 2018, a-t-elle rappelé. On a fait tout ce qu’il faut pour que le projet puisse avancer, mais il reste que c’est un projet de la Ville de Québec. »

Le maire Marchand s’est par ailleurs réjoui de la nomination de Jonatan Julien, un ancien numéro deux de la Ville de Québec, comme ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

« Très content. On va travailler avec M. Julien. Il y a des projets. On est ambitieux. On a besoin de lui. Il nous a promis sa collaboration. C’est positif », a-t-il laissé tomber. 

Une bonne nouvelle

D’après le maire, la profonde connaissance de M. Julien des rouages de l’administration municipale est non seulement un avantage, mais aussi une bonne nouvelle.

« Il connaît la réalité des villes. Il connaît par quels défis la Ville de Québec est occupée et préoccupée. » 

« Il connaît l’importance de ces défis et l’urgence qu’on a d’agir pour ces défis-là », a-t-il ajouté en qualifiant M. Julien « d’allié » dans le dossier du tramway.

Sur le troisième lien entre Québec et Lévis, le maire de Québec n’a pas changé son fusil d’épaule. 

Il réclame toujours d’avoir « les données et les faits » avant de se prononcer sur ce mégaprojet.

CE QU’ILS ONT DIT

 

«Le fait qu’on ait deux ministres à Lévis [Bernard Drainville et Martine Biron] est une première. J’ai jamais vu ça dans le passé. [...] Pour nous,
le niveau de satisfaction est très élevé. »

– Gilles Lehouillier, maire de Lévis

«La nomination de Jonatan Julien comme ministre de la Capitale-Nationale est une bonne nouvelle puisqu’il connaît bien la Ville de Québec. On s’attend aussi à ce que Geneviève Guilbault, comme ministre des transports, continue de pousser pour réaliser le tramway.»

– Claude Villeneuve, chef de Québec d'abord. 

«La nomination de Jonatan Julien à titre de ministre de la Capitale-Nationale et député de Charlesbourg annonce un bon présage pour relever les dossiers les plus sensibles à la Ville de Québec, dont celui du tramway et celui du troisième lien. »

– Éric Ralph Mercier, chef de Québec 21

«Nous espérons tout de même que M. Julien soit plus à l’écoute des citoyens du centre-ville de Québec et que nous n’ayons pas toujours l’impression de devoir nous battre contre le ministre
qui représente la Capitale-Nationale. »

– Jackie Smith, cheffe de Transition Québec

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous partager à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.