/news/consumer
Navigation

Plus cher pour le ski alpin cet hiver au Québec

Des hausses de 3 % à 10 % sur les billets sont prévues

Coup d'oeil sur cet article

Il faudra débourser davantage pour s’élancer vers le bas des pentes au cours de la prochaine saison de ski alpin au Québec puisque des hausses sont à prévoir. 

« De manière générale, on peut s’attendre à une augmentation. Selon le type de station, le billet de ski va coûter de 3 à 10 % plus cher cette saison », a affirmé Josée Cusson, directrice communications et marketing à l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ). 

« Les stations de ski, comme toutes les industries, doivent composer avec l’inflation et la hausse des frais d’exploitation [...]. Nous ne sommes pas à l’abri, nous non plus, de la pénurie de main-d’œuvre. On a dû également faire beaucoup d’ajustements au niveau des offres salariales dans la dernière année, tout en améliorant l’attractivité du secteur en investissant dans plusieurs infrastructures », souligne-t-elle.  

limiter les hausses de prix

D’après Mme Cusson, les stations de ski ont dû être « créatives » pour limiter le plus possible les hausses de prix. 

Au Massif de Charlevoix, par exemple, les hausses n’excèdent pas 5 %, selon Nicolas Racine, vice-président exécutif et directeur général de Groupe Le Massif. 

« Ce sont des ajustements qui sont plutôt – je considérerais – mineurs en tant que tels. » 

À titre d’exemple, un billet journalier en semaine pour skier au Massif de Charlevoix est de 114,50 $ par rapport à 109 $ l’an dernier. La fin de semaine, les skieurs peuvent s’attendre à débourser 129,50 $ cette saison au lieu de 125 $.

« Comme l’année dernière, on offre des solutions alternatives et des produits avec des tarifications bien intéressantes. En prévente, quelqu’un qui achetait une passe de 5 jours pouvait skier au Massif pour moins de 100 $ par jour. »

Produit de qualité

« On continue à faire des améliorations dans notre montagne cette année. Il faut que tout le reste suive. Ce n’est pas juste une question de tarification », a affirmé M. Racine.

Les stations de ski au Québec génèrent des retombées économiques de 870 millions de dollars par année.

Près de 33 000 emplois directs et indirects sont associés à cette industrie. 

Les autres stations de ski contactées par Le Journal n’ont pas donné suite à nos demandes d’entrevue.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.