/misc
Navigation

Bab Sang : le meilleur et le pire de l'immigration

Coup d'oeil sur cet article

Le restaurant coréen Bab Sang, situé sur la rue Maguire à Québec, ouvrira de nouveau sa salle à manger cette semaine, grâce au soutien de la communauté.

Le propriétaire avait été forcé de fermer après avoir reçu des menaces parce qu’il n’offrait pas de services en français.

L’humain avant la langue

Il est évident que la langue française est une priorité au Québec et que les services doivent être donnés en français. C’est la loi, c’est un minimum.

Il est également évident que la pénurie de main-d’œuvre ne peut servir d’excuse pour ne pas respecter les obligations linguistiques.

Ce qui est moins évident, c’est la manière dont on réagit quand on fait face à un immigrant qui n’offre pas ses services en français dès le jour 1.

Dans le cas du Bab Sang, l’entreprise a reçu non seulement des insultes sur les réseaux sociaux, mais aussi des menaces téléphoniques. Assez pour que « Joe », le propriétaire, refuse de montrer son visage dans les reportages télé.

Est-ce vraiment de cette façon qu’on veut accueillir un nouvel entrepreneur à Québec ?

La communauté au rendez-vous

Comme les extrêmes finissent souvent par se faire contrepoids, l’histoire du Bab Sang en est aussi une d’ouverture et d’entraide.

Après deux semaines, ce sont finalement des entrepreneurs du quartier et des bénévoles qui aideront le Bab Sang à rouvrir ses portes.

Même le maire Marchand a fini par adoucir ses mots pour rappeler qu’on doit faire preuve de la fameuse « bienveillance ».

L’histoire de « Joe » devrait nous faire réfléchir à la manière dont on veut accueillir les nouveaux arrivants. 

Quand ils se mettent tout de suite au travail pour faire vivre leur famille, on voudrait qu’ils prennent plus de temps pour apprendre la langue.

Quand ils se consacrent à l’apprentissage du français, on leur reproche de ne pas travailler. 

Entre l’humain et la langue, il faudrait se décider.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.