/news/transports
Navigation

Réduction du service à la traverse Québec-Lévis

Coup d'oeil sur cet article

La Société des traversiers du Québec (STQ) n’est pas en mesure de dire quand les automobilistes pourront utiliser de nouveau le service à la traverse Québec-Lévis, car seuls les piétons sont admis à bord du navire de relève.  

• À lire aussi: [VIDÉO] Traverse à Québec: la CAQ veut recréer le marché Champlain

Depuis que le NM Lomer-Gouin a été réquisitionné vendredi pour assurer le désenclavement des résidents de L’Isle-aux-Coudres, les automobilistes doivent rebrousser chemin à la traverse Québec-Lévis.   

Jeudi dernier, vers 21 h 45, un incident est survenu lors d’une manœuvre d’approche du côté de L’Isle-aux-Coudres, rendant le navire inutilisable pour une période indéterminée. 

« Je ne peux pas confirmer pour combien de temps. C’est sous analyse. C’est pour cela que nous avons déployé le plan de relève héliporté [vendredi] matin et qu’on amène le Lomer-Gouin en relève pour désenclaver la population de L’Isle-aux-Coudres », a affirmé Simon Laboissonnière, porte-parole de la Société des traversiers du Québec (STQ).  

Le navire endommagé est le NM Svanoy qui a été loué par la STQ au cours de l’été dernier. 

Normalement, il y a deux navires en opération à la traverse Québec-Lévis, mais coup de malchance, le NM Alphonse-Desjardins est en arrêt technique obligatoire.  

« Tous les navires doivent subir ça à chaque année pour des vérifications, des renouvellements de certifications. C’est ce qu’on fait habituellement durant cette période-ci, avant la saison des glaces. On travaille déjà à essayer d’accélérer cet arrêt technique obligatoire pour redéployer le navire à Québec-Lévis », a-t-il ajouté. 

Un seul bateau

Le AML Levant, qui est le seul bateau à assurer la traversée entre Québec et Lévis, est aussi un navire loué par la STQ. Toutefois, il n’a pas la capacité de transporter des voitures.  

« Les équipes travaillent sur différents scénarios. Toutes les pierres sont retournées pour bonifier le service dès que nous serons en mesure de le faire », a-t-il ajouté. 

« Les efforts dans les dernières heures ont été de déployer le plan de relève à L’Isle-aux-Coudres parce qu’il s’agit d’une population insulaire qui n’a aucune autre alternative pour traverser. Par contre, les équipes sont au travail aussi pour Québec et Lévis pour essayer de ramener un deuxième navire dès que possible », a poursuivi M. Laboissonnière. 

Bris importants

Selon lui, les bris sur le Svanoy sont suffisamment importants pour que la STQ redéploie un autre navire à cette traverse.  

« Je ne peux pas confirmer encore la gravité des bris et le temps que ça peut prendre pour que ce bateau-là soit réparé. 

« Nous sommes conscients que cette situation n’est pas l’idéal pour nos clients. On a été prévoyants en louant des navires supplémentaires. Ce qui s’est produit [jeudi], c’est une fausse manœuvre qu’on ne pouvait pas prévoir », a-t-il dit. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.