/news/society
Navigation

Frissons d’Halloween dans le Vieux-Aylmer

Frissons d’Halloween dans le Vieux-Aylmer
Chantal DesRochers / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les amateurs de lieux hantés le savent probablement depuis longtemps: le secteur du Vieux-Aylmer, à Gatineau, en Outaouais, ne donne pas sa place en matière de fantômes et d’histoires à faire frémir.

Ces histoires remontent au temps des premiers habitants d’Aylmer, au début du 19e siècle.

Nous y avons effectué une visite avec comme guide Lynne Rodier, une doctorante en muséologie qui s’intéresse grandement à l’histoire de l’Outaouais et qui a pu nous éclairer sur les aspects mystérieux de l’endroit.

L’Auberge Symmes, tout d’abord.

Frissons d’Halloween dans le Vieux-Aylmer
Chantal DesRochers / AGENCE QMI

«Cet endroit est régulièrement la proie du fantôme d’Anna, fille de Charles Symmes, fondateur d’Aylmer, nous dit Mme Rodier. Symmes cachait sa fille au grenier parce qu’elle souffrait d’une déficience intellectuelle. Par un soir d’hiver particulièrement glacial, alors qu’une fête se déroulait au rez-de-chaussée, elle y mourut de froid. On y entendrait depuis des bruits de pas à l’étage...»

Arrêtées devant l’auberge, nous avons pu apercevoir à l’avant-dernière fenêtre à droite, au dernier étage, la silhouette recréée de la petite fille regardant vers l’extérieur, signe que les propriétaires sont bien conscients du passé de leur bâtiment.

Deuxième arrêt. En remontant la rue Principale, nous arrivons à l’Hôtel British, où est survenu un incident plutôt troublant.

Lorsque Robert Convoy, le propriétaire de l’époque, mourut en 1868, son corps y fut exposé, et on lui rendit un dernier hommage. Mais, à la surprise générale, quatre inconnus arrivèrent le jour de l’hommage à M. Convoy. Nul ne savait d’où ils venaient. Puis, on apprit que Thomas D’Arcy McGee, l'un des pères de la Confédération, avait été assassiné ce jour-là, non loin, à Ottawa. La croyance veut que les visiteurs impromptus fussent peut-être les assassins du politicien.

À quelques centaines de mètres de là, c’est un endroit où on entendrait des pleurs de femme qui attire l’attention des amateurs d’histoire, et la nôtre. Il s’agit de la maison adjacente au Café Mulligan, un café connu dans le secteur de nos jours.

Frissons d’Halloween dans le Vieux-Aylmer
Chantal DesRochers / AGENCE QMI

«La légende veut que James Mulligan ait eu une femme qui donna naissance à plusieurs enfants morts en bas âge, nous a expliqué notre guide. Déçu, il se serait mis à la délaisser. Extrêmement chagrinée, elle pleurait tous les après-midis dans la même pièce. Certains racontent même qu’elle s’y serait pendue!»

En fin de parcours, Lynne Rodier pointe du doigt l’ancienne prison d’Aylmer, qui, dit-elle, présente son lot d'événements sordides.

«L'histoire veut qu’en 1885 M. Flatters, le huissier de justice, en emmenant un prisonnier, Daniel Ardell, fut froidement assassiné par son passager!»

Le Vieux-Aylmer hanté a fait l’objet d’une série de balados qu’il est possible d’écouter au https://transistor.media/balados/marche-hantee

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.