/news/politics
Navigation

Dossier santé numérique: Québec annule son appel d’offres

Medical consultation at clinic
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Le mégachantier pour numériser les dossiers médicaux des Québécois connaît une première embûche : le Centre d'acquisitions gouvernementales a annulé son appel d’offres et devra relancer le processus.  

• À lire aussi: Des embauches qui font sourciller

• À lire aussi: 450 km en auto pour un examen médical de 30 minutes, faute de place au Québec

• À lire aussi: Nouveau réseau de télécommunication: un dépassement de coûts de 400 %

L’annulation a été annoncée lundi en fin de journée, alors que la période pour soumettre un projet était déjà terminée. 

« À la suite de l’affichage de l’appel d’offres 2022-7874-14, qui s’est déroulé du 18 mai au 26 septembre 2022, le Centre d’acquisitions gouvernementales (CAG) et le MSSS ont convenu d’annuler l’appel d’offres et de procéder à une republication qui se fera très prochainement », explique une représentante du ministère de la Santé (MSSS). 

Québec n’a pas expliqué les raisons pour ce retour sur la planche à dessin. 

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Dr Abdo Shabah, porte-parole de l’Association médicale canadienne au Québec et urgentologue sur QUB radio :

Le Dossier santé numérique vise à numériser l’ensemble des dossiers médicaux afin qu’ils soient accessibles en ligne, autant pour les professionnels de la santé que pour les patients. Pour y arriver, le futur système devra remplacer « plusieurs centaines de systèmes d’information ». 

« À terme, ce projet transformera en profondeur l’architecture technologique du réseau, le travail des cliniciens et l’expérience patient. Il s’agit d’un projet de grande envergure qui doit être fait convenablement pour s’assurer de doter le Québec de la meilleure solution possible, dans les meilleures conditions de déploiement », écrit le MSSS. 

L’appel d’offres concernait deux projets-vitrines dans les CIUSSS de la Mauricie–Centre-du-Québec et du Nord-de-l’Île-de-Montréal. Si ceux-ci sont un succès, le projet sera ensuite étendu à l’ensemble du territoire québécois. 

Il s’agit d’un projet phare du « Plan santé » déposé au printemps dernier par le ministre Christian Dubé. 

De gros joueurs intéressés

Le MSSS refuse de dévoiler les noms des entreprises ayant soumissionné durant cette première ronde. Ils le seront une fois le second appel d’offres complété. 

Toutefois, la liste des entreprises qui ont commandé les documents permet de voir que des gros joueurs de l’industrie s’intéressent au dossier santé numérique. 

Le géant américain Epic, qui domine le marché aux États-Unis, s’est penché sur le projet. 

Tout comme HV Solutions Canada, une filiale du mastodonte Infor, détenu par trois grands fonds d’investissements américains dont Koch Industries. 

D’autres acteurs internationaux, comme la Française Enovacom, et l’Australienne Power Health ont aussi démontré leur intérêt. 

Aucune des entreprises ci-dessus n’a confirmé avoir déposé une offre. 

Au Québec, LeoMed Technologies a également considéré le projet, mais n’a pas déposé de proposition. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.