/finance
Navigation

Tourisme: les Îles-de-la-Madeleine continuent de gagner en popularité

Tourisme: les Îles-de-la-Madeleine continuent de gagner en popularité
Hélène Fauteux / AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

En partie alimenté par le nouveau programme de billets d’avion à 500 $, l’achalandage touristique des Îles-de-la-Madeleine de juin à septembre a globalement progressé de 17 % par rapport à 2019, année prépandémie, pour atteindre un nouveau record de 73 600 visiteurs.

• À lire aussi: Fiona précipite les vendanges aux Îles-de-la-Madeleine

• À lire aussi: Fiona a fait reculer les berges des Îles-de-la-Madeleine de plus de 20 mètres par endroits

Dans un contexte de fragilité de l’environnement de l’archipel et de pénurie de main-d’oeuvre, l’association touristique locale se félicite de ce que 70 % de la croissance ait été enregistrée hors saison, en juin et septembre, alors que le nombre de visiteurs plafonne depuis bon nombre d’années en plein cœur d’été. 

«Tranquillement, on arrive à aplanir la courbe entre la basse et la haute saison, souligne le directeur général de Tourisme Îles de la Madeleine (ATR) Michel Bonato. On peut avoir beaucoup plus de visiteurs, en autant qu'ils ne viennent pas tous au mois de juillet!»

Du reste, l’ATR constate que la croissance de l’achalandage touristique provient principalement des entrées par avion, dont le pourcentage est passé de 20 % en 2019, à 40 % cette année.

Tourisme: les Îles-de-la-Madeleine continuent de gagner en popularité
Hélène Fauteux / AGENCE QMI

Cette augmentation est en partie due au fait que la CTMA, qui gère le service de traversier aux Îles, s’efforce de stabiliser le nombre de visiteurs en juillet et août, en contrôlant le nombre de voyages à destination de l’archipel.

Le nouveau programme provincial des billets d’avion à 500 $ pour les déplacements en région a aussi été un facteur expliquant la hausse du nombre des entrées par avion, qui ont notamment fait un bond de 410 % en septembre.

D’ailleurs, M. Bonato entend recommander une modification du programme afin qu’il puisse favoriser l’étalement de la saison. «On veut recommander au gouvernement du Québec de retirer ses billets à 500 $ à travers tout le Québec pour les mois de juillet et août qui connaissent une très forte saisonnalité, mais qu’on augmente un peu ce taux d’aide pour vraiment faire voyager les gens hors-saison, pourquoi pas en octobre et novembre, avril et mai», fait-il valoir.

Notons que les données d’achalandage touristique compilées par l’ATR excluent les plus de 7000 croisiéristes internationaux qui ont débarqué dans l’archipel, entre le 23 avril et le 30 octobre.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.