/news/politics
Navigation

Tramway: le tiers des nouveaux arbres promis déjà plantés à l’Université Laval

La vice-présidente du comité exécutif, Marie Josée Asselin (à gauche), et la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, lors de l’annonce de la première phase de plantation d’arbres sur le campus de l’Université Laval, mercredi.
Photo Stevens LeBlanc La vice-présidente du comité exécutif, Marie Josée Asselin (à gauche), et la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, lors de l’annonce de la première phase de plantation d’arbres sur le campus de l’Université Laval, mercredi.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec se félicite d’avoir déjà planté près de 400 arbres sur les 1200 nouveaux arbres promis, sur le campus de l’Université Laval, afin de remplacer les 330 arbres d’alignement qui devront être abattus dans le cadre du projet de tramway.

La vice-présidente du comité exécutif, Marie Josée Asselin (à gauche), et la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, lors de l’annonce de la première phase de plantation d’arbres sur le campus de l’Université Laval, mercredi.
Photo Stevens LeBlanc

Lors d’un point de presse sur le campus, mercredi, la Ville et l’Université Laval ont effectué une mise à jour et ont évoqué leur fierté d’avoir complété cette première phase de plantation en amont, alors que le chantier n’est pas encore lancé.

« Ce n’est que le début. D’autres plantations viendront, tant sur le campus que dans le quartier », a insisté la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, rappelant le ratio de 20 arbres plantés pour chaque arbre abattu, dans chaque quartier où le futur tramway passera.

Pas moins d’une trentaine d’essences ont été soigneusement sélectionnées par les experts en foresterie urbaine de la Ville et ceux de la Chaire de recherche sur l’arbre urbain et son milieu à l’Université Laval.

La vice-présidente du comité exécutif, Marie Josée Asselin (à gauche), et la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, lors de l’annonce de la première phase de plantation d’arbres sur le campus de l’Université Laval, mercredi.
Photo Stevens LeBlanc

« Petit arbre deviendra grand »

Les arbres récemment plantés, en arrière-plan lors du point de presse, n’ont pour l’instant rien de bien impressionnant. Mais « petit arbre deviendra grand », a insisté Mme Mercier Larouche, rappelant que dans quelques années, lorsque le chantier sera mis en service en 2028, ces arbres auront déjà beaucoup plus d’envergure.

La vice-présidente du comité exécutif, Marie Josée Asselin (à gauche), et la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, lors de l’annonce de la première phase de plantation d’arbres sur le campus de l’Université Laval, mercredi.
Photo Stevens LeBlanc

« Je vous invite à vous projeter en avant parce que quand on vient de débuter une plantation, c’est normal qu’on soit à un stade primaire », a-t-elle déclaré. Des arbres plus petits sont généralement choisis pour favoriser leur enracinement. Le taux de réussite des plantations oscille autour de 85 % à 90 %, a-t-on expliqué.

Les 394 nouveaux arbres ont été plantés en périphérie, près du PEPS, des différents pavillons, du Stade Telus ou encore de la piste cyclable. Environ 400 autres arbres seront plantés ultérieurement à proximité du tracé.

Le prix à payer, dit la Ville

Rappelons que le chiffre de 330 arbres abattus ne tient pas compte de ceux qui tomberont également dans des secteurs boisés. Des citoyens s’étaient mobilisés pour condamner leur abattage.  

Le maire de Québec Bruno Marchand avait déclaré en juin dernier que c’était « malheureusement le prix à payer pour avoir un tramway qui passe » au cœur du campus.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.