/news/society
Navigation

Il récupère les citrouilles d’Halloween pour éviter le gaspillage en mémoire de son ami disparu

Des citrouilles récupérées pour les animaux
Photo Marianne Langlois Une pile de citrouilles récupérée dans une ruelle de Rosemont qui serviront à nourrir les animaux de trois sanctuaires.

Coup d'oeil sur cet article

Un Montréalais récupère des citrouilles à travers la ville pour les redistribuer à différents sanctuaires animaliers afin de contrer le gaspillage alimentaire et poursuivre la vocation de son défunt ami.

«La première année, nous en avons récolté environ 400, l’année suivante 500 et ça augmente. Ce sont d’importantes pertes qui peuvent pourtant toujours servir, tant aux humains qu’aux animaux», a mentionné Ericene Medrano-Contreras, le bénévole en charge de la collecte.

Depuis quatre ans, M. Medrano-Contreras amasse les citrouilles abandonnées dans le but de fournir à manger les animaux du Refuge-RR qui se trouve en Ontario, ainsi que des sanctuaires Monkey Spaces et SAFE, respectivement situés à Sainte-Sophie et à Mansonville en Estrie. Cette année il estime collecter jusqu’à 500 citrouilles toujours bonnes à la consommation.

Des citrouilles récupérées pour les animaux
PHOTO COURTOISIE, Ericene Medrano Contreras

«Ça fait déjà trois ans qu’on se fait contacter pour se faire offrir des citrouilles et c’est vraiment la fête à chaque fois, pour les animaux et pour nous! Ces citrouilles nourrissent des animaux qui ont faim», a expliqué Nancy Trudeau, la propriétaire du sanctuaire Monkey Spaces en Montérégie.

Accueillant principalement des animaux de ferme comme des cochons, des vaches et des poules, les fameuses courges trouvent preneurs à coup sûr.

«Les animaux adorent les citrouilles, particulièrement les vaches. Peu après l’ouverture du sanctuaire, on avait installé une immense citrouille en guise de décoration et les veaux à l’époque l’ont entièrement dévorée. Par la suite j’ai découvert que tous les animaux en raffolaient, tant les cochons que les chèvres», a commenté Catherine Gagnieux, la directrice du sanctuaire SAFE.

Reprendre le flambeau

L’idée de récupérer les citrouilles qui se seraient autrement retrouvées aux ordures a été initiée par un ami d’Ericene, Luis Loupgarou Alfonso, une personne pour qui le bien-être des animaux était une priorité. Reprendre le flambeau et poursuivre cette initiative s’est présentée comme une évidence pour Ericene Medrano-Contreras.

Des citrouilles récupérées pour les animaux
PHOTO COURTOISIE, Ericene Medrano Contreras

«C’est une façon de lui rendre hommage et de poursuivre sa mission», a-t-il ajouté.

Appel aux citoyens

Une fois de plus cette année, les citoyens qui désirent donner leurs citrouilles toujours bonnes à la consommation peuvent le faire en allant les déposer au point de dépôt qui se trouve dans la cour arrière du 5785 rue de Lorimier dans le quartier de Rosemont. Plusieurs entreprises, notamment des épiceries offrent également leurs citrouilles invendues après l’Halloween. La Ronde est aussi un important donateur, plus tôt cette semaine 200 citrouilles y ont été récupérées. La collecte se déroulera jusqu’à la fin du mois de novembre.

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.