/finance/reer
Navigation

L’inflation force les aînés à s’endetter à outrance

DVP
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Si vous êtes à la retraite, sans doute trouvez-vous que le poids de l’inflation pèse lourd sur vos finances, à un point tel que vous devez vous endetter un peu plus chaque mois pour réussir à boucler votre budget. Vous êtes malheureusement loin d’être un cas isolé...

Ainsi, selon la dernière enquête publiée par l’agence de crédit Equifax, l’endettement des Canadiens ne cesse de croître. 

À un point tel que la dette non hypothécaire moyenne atteint près de 21 200 dollars par consommateur, des niveaux jamais vus depuis le début de 2020. 

Un fléau qui se répand

Plus de la moitié des personnes interrogées ont dit s’inquiéter de ne pas pouvoir payer les factures courantes et le loyer, en particulier les personnes de 65 ans et plus.

Les retraités sont d’ailleurs plus nombreux que jamais à cogner aux portes de firmes de syndics autorisés en insolvabilité, témoigne Éric Lebel, associé, redressement et insolvabilité chez Raymond Chabot. 

« On assiste à une croissance accélérée. Aujourd’hui, un client sur 10 a plus de 65 ans », constate le syndic autorisé en insolvabilité.

Une tendance que confirment les statistiques du Bureau du surintendant des faillites du Canada. Selon ces données, en 2021 les consommateurs âgés de 65 ans et plus représentaient au Québec plus de 15 % des dossiers en insolvabilité. En 2014, ce taux n’était que de 10 %.

Comment s’explique cette forte hausse ? Éric Lebel souligne que les retraités qui vont consulter son bureau peuvent faire face à diverses difficultés. 

« Par exemple, ils n’ont pas pu cotiser suffisamment à leur REER pendant leur vie active. Ils doivent vivre avec les seules pensions gouvernementales, ce qui ne suffit pas toujours. De plus, les revenus diminuent à la retraite, mais les dépenses de base restent similaires, et ils vont utiliser les cartes de crédit pour compenser le manque à gagner », illustre-t-il. 

Autres cas fréquents : le décès du conjoint qui place le survivant dans une position précaire, mais aussi un divorce ou une séparation. Des problèmes de santé entraînant des frais coûteux peuvent aussi précipiter le retraité dans des problèmes financiers. 

Précautions à prendre

Pour éviter de se retrouver dans une situation précaire à la retraite, idéalement il faudrait arriver sans dettes à cette étape de la vie. 

« On devrait même cesser d’utiliser le crédit quelques années auparavant, afin d’avoir éliminé toutes ses dettes lorsqu’on aura quitté le marché du travail », recommande Éric Lebel.

Il rappelle aussi que faire un budget basé sur ses revenus réels et s’y tenir est la meilleure façon d’éviter de s’endetter.

Pour ne pas être tenté d’avoir recours à vos cartes de crédit, fermez vos comptes et ne conservez qu’une carte dont vous vous servirez uniquement en cas de nécessité. Remboursez le solde complet et pas seulement le paiement minimum avant de l’utiliser à nouveau, pour ne pas avoir à payer de frais d’intérêts.

Si malgré tout vous vous retrouvez dans une situation d’insolvabilité telle que vous devez aller consulter un syndic, il vous proposera généralement deux options : la faillite et la proposition de consommateur. Avec cette dernière, vous devrez rembourser davantage à vos créanciers que si vous aviez fait faillite, mais certaines personnes préfèrent cette solution pour une question de fierté. Toutefois, rappelez-vous que dans un cas comme dans l’autre, votre dossier de crédit sera fortement entaché. Et une fois que l’on a quitté la vie active, il est extrêmement difficile de rebâtir son crédit. L’idéal est de ne pas se rendre jusque-là !

Conseils

  • Même si vous êtes à la retraite et que vous n’avez plus de revenus d’emploi, ne négligez pas de faire votre déclaration de revenus. En effet, vous pourrez réclamer des crédits et déductions auxquels vous avez droit, tout en fractionnant votre revenu avec votre conjoint le cas échéant, ce qui sera avantageux fiscalement.
  • Vous êtes pris à la gorge et vous envisagez de consulter un syndic autorisé en insolvabilité pour faire faillite ou déposer une proposition de consommateur ? Sachez que dans les deux cas, vos revenus de retraite sont protégés. Les REER sont également insaisissables, à l’exception des cotisations des 12 derniers mois.
  • La retraite se prépare longtemps à l’avance : il faut commencer le plus tôt possible pour bénéficier de l’effet multiplicateur des intérêts composés. Un petit montant cumulé sur quelques décennies fera une somme rondelette à la retraite.
Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.