/sports/football/rougeetor
Navigation

Une semaine d’apprentissage pour le Rouge et Or

Le Rouge et Or amorce sa préparation en vue de son match contre les Mustangs samedi

Le receveur Kevin Mital a joué un rôle clé dans la victoire du Rouge et Or à la Coupe Dunsmore, samedi après-midi, au Stade TELUS-UL. Sur la photo, il tente d’échapper au plaqué du demi défensif des Carabins Mathis Bérubé.
Photo Didier Debusschère Le receveur Kevin Mital a joué un rôle clé dans la victoire du Rouge et Or à la Coupe Dunsmore, samedi après-midi, au Stade TELUS-UL. Sur la photo, il tente d’échapper au plaqué du demi défensif des Carabins Mathis Bérubé.

Coup d'oeil sur cet article

L’euphorie de la victoire dissipée, l’attention du Rouge et Or est maintenant dirigée vers la Coupe Mitchell et les puissants Mustangs de l’Université Western, invaincus cette année et classés premiers au pays.

• À lire aussi: Le Rouge et Or soulève la Coupe Dunsmore

Les hommes du respecté entraîneur-chef Greg Marshall ont passé l’automne au sommet du football universitaire canadien. Jamais ils n’ont quitté le premier rang du Top 10 U Sports. 

Ils ont écrasé toute forme de compétition jusqu’à maintenant. Leur match le plus corsé s’est terminé par un écart de 15 points. 

Un véritable rouleau compresseur qui court le ballon sans complexe. Les champions en titre de la dernière Coupe Vanier ont vu trois de leurs joueurs se hisser dans le top 5 des porteurs de ballon de la conférence ontarienne.

Samedi après-midi, à l’occasion de la Coupe Yates, ils ont facilement eu le dessus 44 à 16 sur les Gaels de Queen’s, qui avaient pourtant terminé tout juste derrière les Mustangs au classement.

Souvenirs de 2018

Le dernier rendez-vous entre les deux formations remonte à la Coupe Vanier de 2018. Le Rouge et Or était sorti gagnant de ce duel avec une victoire de 34 à 20, sur son terrain du Stade TELUS-UL.

Quelques rares joueurs ont vécu ce duel et portent toujours l’uniforme rouge et or encore aujourd’hui. Parmi ceux-ci, le joueur de ligne offensive Nicolas Guay.

« J’ai hâte de retrouver nos bons vieux amis, les Mustangs de Western. Comme la Dunsmore 2018, il n’y a pas beaucoup de monde qui ont joué contre Western, mais nous autres on se souvient de ces gars-là et on ne les aime pas vraiment », a-t-il rappelé.

Outre Guay, Nicolas Thibodeau, Antoine Dansereau-Leclerc, Maxym Lavallée, Charles-Antoine Beaulieu avaient eux aussi participé à ce match.

Alec Poirier, Joanik Masse et Hugo Larue étaient eux aussi avec l’équipe, mais ils n’avaient pas revêtu l’uniforme. 

« Un grand défi »

L’entraîneur-chef Glen Constantin croisera à nouveau le fer contre son ami Greg Marshall à l’occasion de cette Coupe Mitchell. 

Glen Constantin, l’entraîneur-chef du Rouge et Or
Photo Didier Debusschère
Glen Constantin, l’entraîneur-chef du Rouge et Or

Mais, contrairement à 2018, Constantin n’aura pas l’avantage du terrain parce que le match sera disputé à London. 

« C’est une très bonne équipe, très bien entraînée. Quand tu joues trois matchs contre les Carabins, tu sais que t’es ferré pour les bonnes choses. On est conscients qu’on a un grand défi dans les mains, qui est beaucoup différent de ce qu’on voit au Québec », a-t-il souligné.

L’adversité vécue par le Rouge et Or samedi après-midi contre les Carabins de Montréal sera d’une précieuse aide pour le « gros défi » qui attend son équipe, estime quant à lui le quart-arrière Arnaud Desjardins.

« Je pense que c’est des matchs comme ça qui nous préparent le mieux pour les gros matchs qui s’en viennent. Des matchs difficiles, serrés, où il y a des hauts et des bas. Je pense qu’on va être prêts pour la semaine prochaine. »

« Pas de barrière de langue »

Le mot de la fin revient toutefois au joueur par excellence de la Coupe Dunsmore et auteur de trois touchés, Kevin Mital.

Après la victoire dramatique des siens dimanche, le receveur a indiqué qu’il allait prendre le temps de faire de la vidéo pour apprendre à les connaître. Il a aussi assuré qu’il ne garderait pas la langue dans sa poche, même en territoire ennemi.

« Anglais, français ça ne change pas. Il n’y a pas une barrière de langue », a-t-il lancé, en riant.


Le coup d’envoi de la Coupe Mitchell sera donné à 15 h au Alumni Stadium. L’autre demi-finale canadienne, la Coupe Uteck, mettra aux prises les Huskies de la Saskatchewan et les X-Men de St. FX.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.