/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Freeze Corleone: les antisémites rappliquent

Coup d'oeil sur cet article

Le rappeur antisémite Freeze Corleone ne viendra finalement pas à Montréal. 

Après la publication de ma chronique de vendredi dernier, l’organisation de lutte contre l’antisémitisme B’nai Brith a contacté le théâtre Olympia : mardi, le spectacle était officiellement annulé. 

Et comment pensez-vous que les fans de Freeze Corleone ont réagi à cette annonce ? En tenant des propos antisémites !

LE RETOUR DE LA « MAL BAISÉE » 

Sur mes médias sociaux, les petits amis de Corleone s’en sont donné à cœur joie. « Fuckin Sophie Durocher à marde », « La mal baisée », « La femme à Richard Martineau, c’t’une truie », « Retourne en France si t’es pas contente ». 

Ça, c’est le début. J’ai aussi eu droit à des insinuations sur le fait que j’aurais été supposément « achetée » par le « lobby juif » pour dénoncer les propos de Freeze Corleone. « Le lobby l’a payée pour qu’elle en parle. »

« Les juifs contrôlent le monde, y sont riches », m’a écrit un fan de Corleone qui affirme que son rappeur préféré avait bien bien raison de dénoncer les juifs dans ses chansons...

Je vous rappelle un échantillon des paroles du rappeur Freeze Corleone : « Tous les jours, (rien à foutre) de la Shoah » ; « Tout pour la famille pour qu’mes enfants vivent comme des rentiers juifs » ; « Faut qu’j’fasse tourner l’argent dans ma communauté comme un Juif » ; « Fuck un Rothschild, Fuck un Rockefeller » ; « J’arrive comme un Allemand en 1921 » ; « J’ai les techniques de propagande de Goebbels ».

Donc, on résume. Un rappeur véhicule les pires préjugés sur la communauté juive, qu’il associe à l’argent et la cupidité. 

Et quand on dénonce ses propos, ses fans... associent la communauté juive à l’argent et la cupidité.

Ben, coudonc !

Sur sa page Twitter, Freeze Corleone a déploré que son spectacle du 4 décembre à Montréal ait été annulé. 

La réaction de ses fans ? Ils ont fait circuler des vidéos de juifs orthodoxes portant leurs bouclettes distinctives et faisant des danses traditionnelles. 

« Y’a trop de Cohen », a écrit un des fans de Freeze Corleone.  

Mais la pire réaction que j’ai vue, c’est un fan qui a écrit : « Ils sont de retour » au-dessus d’une caricature d’un juif, de profil, avec un nez prononcé. C’est en tous points les pires affiches de propagande antisémite des nazis.

Si jamais vous pensiez que Corleone lui-même n’est pas antisémite, en tout cas pour ses sympathisants, la question ne se pose même plus. 

Et certains sont aussi homophobes, comme ce fan qui a écrit : « Ton rap est beaucoup trop dangereux pour le Québec. Ici y’a que des gens faibles avec leur fierté LGBT ».

MIEUX CONNAîTRE L’HISTOIRE

Hier, à QUB radio, j’ai interviewé Marvin Rotrand de B’nai Brith. Il m’a raconté que les crimes antisémites au Canada ne cessent d’augmenter au cours des dernières années. 

Il a d’ailleurs écrit aux ministres de l’Éducation de toutes les provinces pour qu’ils suivent l’exemple de l’Ontario qui va, dès 2023, enseigner l’histoire de l’Holocauste dès l’âge de 11 ans. 

Si on enseigne, dès le plus jeune âge, aux étudiants québécois les horreurs qui ont eu lieu sous les nazis, peut-être que les nouvelles générations arrêteront de dire, au sujet de nos compatriotes de confession juive, « Ils sont de retour ».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.