/sports/football
Navigation

Les Condors en quête d’une deuxième saison parfaite

Le Cégep de Beauce-Appalaches envisage de faire le saut en Division 2 l’an prochain

Thomas Jean
Photo courtoisie, Maca Cama Photographie Thomas Jean est la pierre angulaire de l’offensive des Condors de Beauce-Appalaches. Le quart-arrière représente une menace autant avec son bras que ses jambes.

Coup d'oeil sur cet article

Les Condors de Beauce-Appalaches tenteront de remporter une 22e partie consécutive et un deuxième Bol d’Or, samedi, alors qu’ils se frotteront aux Gaillards de Jonquière qui en seront de leur côté à une sixième participation de suite au Bol d’Or Division 3.

• À lire aussi: Une bataille régionale en grande finale

Avec 399 points marqués et seulement 62 accordés en huit parties, les Condors sont-ils trop forts pour la Division 3 ? 

« Nous ne sommes pas trop forts et nous allons affronter nos meilleurs adversaires au Bol d’Or, a souligné l’entraîneur-chef Marc Loranger. Certaines équipes n’ont pas joué leur meilleur football quand ils nous ont affrontés. En demi-finale, Victoriaville était privé de son quart-arrière numéro un. »

« Nous n’avons pas encore perdu un match en Division 3, mais notre séquence ne voudra rien dire si on perd en finale, de poursuivre l’ancien coordonnateur défensif du Vert & Or de l’Université de Sherbrooke, des Gaiters de Bishop’s et entraîneur-chef des Mounties de Mount Allison qu’il a menés à la Coupe Vanier en 1991.

Rien pour rassurer les Gaillards qui se sont inclinés à deux reprises en saison régulière face aux Beaucerons, Loranger estime que l’édition de cette année est de loin supérieure à celle de l’an dernier. 

« L’an dernier, notre équipe ne tenait qu’à un fil et nous avions très peu de profondeur. Cette année, nous avons connu un gros départ. »

Quarts-arrières de qualité

Les Gaillards croient-ils à leurs chances de causer la surprise, eux qui ont remporté la rencontre ultime en 2016 et 2018 ? 

« Je ne suis pas prêt à leur laisser le trophée sans jouer, a indiqué l’entraîneur-chef Philippe Leduc qui en est à sa première campagne comme pilote des Gaillards après avoir dirigé Drummondville en 2020 et 2021. Nos trois unités devront toutefois connaître un bon match. Lors du dernier match contre la Beauce, on a marqué 37 points, mais notre défensive en a arraché. Ce fut l’inverse lors du premier duel dans une défaite de 31-15. »

Les deux équipes misent sur un quart-arrière de premier plan avec des statistiques monstrueuses. Engagé avec le Vert & Or, Thomas Jean a lancé 32 passes de touché et a ajouté cinq majeurs avec ses jambes. Du côté de Jonquière, Olivier Lefebvre a récolté 2147 verges aériennes et lancé 29 passes de touché.

Demande de promotion

Le moment est-il venu pour les Condors de retourner en Division 2 ? Après avoir levé la main en septembre, ils devront confirmer leur intérêt au RSEQ au plus tard le 25 novembre.

« Ce n’est pas impossible, a mentionné Loranger. C’est le jour et la nuit depuis mon arrivée en 2018. Nous avons trois entraîneurs à temps plein, un préparateur physique et une très belle salle de musculation. Nous sommes mieux outillés que partout où je suis passé dans les rangs universitaires. »

« La majorité des meilleurs joueurs de la région nous font confiance et demeurent en Beauce même s’ils reçoivent des offres d’équipes de D-1, de poursuivre Loranger. Ils savent qu’ils pourront évoluer au prochain niveau s’ils ont les aptitudes nécessaires. Et nous offrons des opportunités à des inconnus que nous développons. C’est une fierté. » 

Deux quarts-arrières qui ont surpris les sceptiques

Jérémy Ouellette avait de grandes bottines à chausser quand il a pris les commandes de l’offensive des Titans.

Ouellette a pris la relève de Pierre-Luc Michaud qui avait complété son parcours collégial après avoir mené les Titans à la meilleure saison de leur histoire en 2021. Utilisé principalement en situation de course à sa première campagne, Ouellette n’avait tenté que 20 passes et couru à 43 reprises. 

« J’ai travaillé à améliorer certains aspects de mon jeu, mais le but ultime n’était pas de présenter de bonnes statistiques, mais le succès de l’équipe, a-t-il expliqué. Notre style offensif a changé et j’ai joué à ma façon. »

« On n’a pas réinventé la roue, de poursuivre Ouellette qui a complété 98 de ses 179 passes pour 1399 verges et 14 touchés. On a bien couru le ballon et on a complété par la passe. On compte sur trois receveurs de quatrième année et quatre de nos partants de l’an dernier sur la ligne offensive sont de retour. »

Équilibre

Dave Parent estime que l’équilibre de l’offensive explique le succès. « C’est la saison où nous avons le plus bel équilibre, a affirmé l’entraîneur-chef. Avant, on misait davantage sur le jeu au sol. Peu importe les conditions, nous sommes équipés pour veiller tard. »

Du côté du CNDF, la recrue Alexis Delisle a sauté sur l’occasion quand l’opportunité s’est présentée à la mi-saison. 

« Pendant les pratiques d’hiver, je n’aurais pas cru être partant, mais j’ai évolué très vite pendant la saison. Le système de jeu est complètement différent de ce que j’ai connu au Séminaire Saint-François. Mes lectures étaient plus lentes. Notre coordonnateur offensif Mathieu Dumulong m’a donné l’exemple d’Arnaud Desjardins qu’il a coaché au Vieux Montréal et qui a progressé à chacune de ses saisons avec les Spartiates. »

Encore du travail

Malgré la bonne saison du CNDF, Delisle, qui a complété 66 de ses 128 passes pour 671 verges et six touchés, estime qu’il reste encore du travail à accomplir. 

« C’est le fun notre fiche depuis que je suis partant, mais on n’aura rien accompli si on ne gagne pas le Bol d’Or, de poursuivre le quart-arrière. Je n’ai pas été un joueur très recruté, mais je savais après notre match présaison contre Vanier que j’étais capable de jouer à ce niveau. J’étais négligé, mais j’aime me retrouver dans cette situation. » 

Muté comme porteur de ballon cette saison après avoir évolué comme receveur en 2021, Rémi Nadeau représente une arme importante dans l’offensive du CNDF. Nadeau a marqué trois touchés depuis le début des éliminatoires. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.