/sports/football/rougeetor
Navigation

Choc des titans à prévoir

Le duel de samedi après-midi met aux prises les deux meilleurs programmes universitaires au pays

Coup d'oeil sur cet article

LONDON | La Coupe Vanier avant le temps. C’est l’impression partagée par plusieurs à l’aube de ce duel entre les Mustangs de l’Université Western et le Rouge et Or de l’Université Laval. Que ce soit par une attaque au sol sans pitié ou avec les prouesses aériennes de Kevin Mital, les deux équipes promettent d’en mettre plein la vue pour cette Coupe Mitchell. Coup d’œil sur la confrontation entre les deux meilleurs programmes de football au pays.

• À lire aussi: Tout est en place pour un autre classique

• À lire aussi: Les Mustangs veulent «faire taire» Kevin Mital

Un véritable rouleau compresseur

Aucune équipe n’a su arrêter le porteur de ballon Keon Edwards, cette saison, en Ontario.
Photo courtoisie, Mustangs de Western, Brandon VandeCaveye
Aucune équipe n’a su arrêter le porteur de ballon Keon Edwards, cette saison, en Ontario.

Nommés numéro 1 au pays toute la saison. Invaincus en huit parties. Et ils marquent en moyenne 45 points par match. Visiblement, les Mustangs de l’Université Western n’ont aucun complexe en attaque.

Revisiter la saison des champions de la conférence ontarienne donne droit à une avalanche de statistiques aussi flamboyantes qu’épeurantes pour quiconque devra les affronter. 

L’attaque au sol des Mauves, c’est une moyenne de 292 verges par match, pour un total de 2336 verges durant la saison. C’est aussi 24 touchés marqués en grande majorité par le monstre à deux têtes formé des porteurs de ballon Keon Edwards et du Québécois Édouard Wanadi. Ils ont respectivement terminé premier et cinquième au pays pour la course. 

Mais il serait injuste de résumer l’équipe menée par Greg Marshall à cet élément. Le receveur Savaugh Magnaye-Jones a inscrit neuf touchés et amassé 579 verges en huit matchs.  

Le quart-arrière Evan Hillock a lancé le ballon beaucoup moins souvent qu’Arnaud Desjardins, mais il a été presque aussi précis. Le pivot des Mustangs a un pourcentage de passes complétées de 69,4 %, ce qui le place deuxième au pays derrière – vous l’aurez deviné – Arnaud Desjardins. 

Un peu dans l’ombre de l’attaque, la défensive n’est certainement pas à sous-estimer. Elle a dominé la conférence ontarienne en ne cédant que 271,1 verges par match en moyenne. Au passage, elle a réussi 10 interceptions et réussi 23 sacs du quart. 

Prêts à gâcher le party

Kevin Mital a connu un automne de rêve avec le Rouge et Or. Le receveur de passes entend poursuivre sur sa lancée question de prolonger la saison pour une dernière semaine.
Photo courtoisie, Rouge et Or, Mathieu Bélanger
Kevin Mital a connu un automne de rêve avec le Rouge et Or. Le receveur de passes entend poursuivre sur sa lancée question de prolonger la saison pour une dernière semaine.

Qui arrêtera les Mustangs ? S’il y a une équipe qui peut y arriver c’est bien le Rouge et Or, mais il leur faudra offrir une performance sans bavure pour y arriver. 

La Coupe Mitchell sera disputée en territoire ennemi, chez les Mustangs. Les représentants de l’Université Laval débarquent avec la ferme intention de gâcher la fête. 

Le Rouge et Or a de quoi s’inspirer face au défi qui l’attend après sa victoire dramatique à la toute dernière seconde du match de la Coupe Dunsmore. Et ce défi sera de freiner une attaque au sol dévastatrice qui a fait des ravages partout dans la conférence ontarienne. 

La défensive du Rouge et Or a concédé en moyenne 87,4 verges par la course par match à ses adversaires. Mais elle n’a pas encore affronté une attaque terrestre aussi puissante cet automne. Les Jean-William Rouleau, William Desgagné et Alec Poirier devront s’assurer de limiter les dégâts.  

À l’attaque, Kevin Mital est tout simplement fumant depuis le début des séries avec cinq touchés en deux matchs. Le receveur de passes et joueur par excellence dans le RSEQ cette saison devra poursuivre sur cette irrésistible lancée pour aider l’attaque à marquer des points. 

Le quart-arrière Arnaud Desjardins n’a pas de difficulté à repérer le numéro 8 sur le terrain. Mais n’oublions pas qu’il dispose d’une panoplie d’armes à l’attaque et qu’il n’hésite jamais à les utiliser. Le receveur Edouard Arsenault et le centre-arrière David Dallaire sont de précieux atouts pour le pivot. 

Au sol, Laval dispose d’un bon comité de porteurs de ballon, qui n’a toutefois pas réussi à se faire justice à tous les matchs. Les Joanik Masse, Alex Duff, Kalenga Muganda et Gabriel Leblond sont tous capables de causer des dommages aux défenses adverses. Reste à voir qui prendra les choses en main samedi.  

Mustangs de l’Université western

  • Fiche de 8-0 en saison régulière 
  • Classé 1er du Top 10 U Sports 
  • 449 points marqués 
  • 140 points accordés 
  • 8 fois champion de la Coupe Vanier

1. Evan Hillock 

Quart-arrière 

16 touchés | 1699 verges | 0 interception | Taux de passes complétées de 69,4 % 

Le quart de deuxième année n’a lancé aucune interception cet automne. 


5. Keon Edwards 

Porteur de ballon 

9 touchés | 1032 verges 

Il domine tous les autres porteurs de ballon au pays pour la moyenne de verges courues par match, avec 129. Il a notamment couru pour 260 verges en finale de la Coupe Yates, la semaine dernière. 


13. Savaughn Magnaye-Jones

Receveur de passes 

9 touchés | 579 verges 

Le rapide et dynamique receveur de passes a lui aussi marqué neuf touchés cette saison. Élu joueur de la semaine sur les unités spéciales, il peut aussi causer des dommages sur les retours de botté.


« Laval est un programme avec beaucoup d’histoires. [...] C’est une équipe que tout le monde rêve d’affronter. Peu importe la conférence d’où vous venez, c’est une équipe à laquelle vous voulez vous mesurer pour vous tester et dire que vous avez tout donné ce que vous avez pour savoir quel genre de joueur vous êtes. »

– Elliot Beamer, joueur de ligne offensive

« Je viens de la région de Québec. J’ai joué pour le mini Rouge et Or. C’est vraiment une équipe que j’admirais étant plus jeune. Rendu plus vieux, tu te rends compte qu’il y a d’autres équipes au Canada et ça va être le fun de les battre. »

– Jordan Béland, joueur de ligne défensive

 

Rouge et Or de l’Université Laval

  • Fiche de 7-1 en saison régulière 
  • Classé 2e du Top 10 U Sports 
  • 274 points marqués 
  • 112 points accordés 
  • 10 fois champion de la Coupe Vanier

12. Arnaud Desjardins 

Quart-arrière 

21 touchés | 2555 verges | 4 interceptions | Taux de passes complétées de 73,3% 

Arnaud Desjardins a terminé premier au pays pour le nombre de passes de touchés et le pourcentage de passes complétées. 


8. Kevin Mital 

Receveur de passes 

12 touchés | 751 verges 

Ses 12 passes de touché en saison le placent au sommet dans cette catégorie au pays. Il a même ajouté 5 majeurs en deux matchs durant les séries. 


39. David Dallaire 

Centre-arrière 

7 touchés | 365 verges 

Centre-arrière, receveur de passes et quart-arrière, le Beauceron est utilisé à toutes les sauces et sa polyvalence en fait une arme redoutable. Il a notamment inscrit trois touchés dans un match contre le Vert & Or, plus tôt cette saison. 


« Ils sont physiques et à maturité. Les jeux qu’ils font, ils les font souvent et ils les exécutent très bien. Ils savent où ils vont et c’est à nous de pas créer de brèche pour le porteur de ballon. »

– Le plaqueur William Desgagné, à propos de la ligne offensive des Mustangs

« Toute la semaine, j’ai entendu que Western, c’est une équipe physique. On est physique aussi. On est capable de rivaliser. Ça va être celui qui va vouloir le plus qui va gagner le match. »

– Kevin Mital, receveur de passes

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.