/news/society
Navigation

Est-ce le début de la fin? Retour sur une semaine de fou chez Twitter

Ces quelques jours sont peut-être le berceau de l’agonie de la plateforme avec l’arrivée d’Elon Musk

Coup d'oeil sur cet article

Twitter vient de traverser sa semaine la plus mouvementée depuis son rachat par le milliardaire Elon Musk pour 44 milliards $ US, il y a moins d’un mois. Voici un survol des récents événements qui ont plongé la plateforme dans l’incertitude, amenant même certains à évoquer le début de sa fin.

• À lire aussi: Le compte Twitter de Donald Trump sera rétabli après un sondage

• À lire aussi: Le destin de Twitter en question après l’ultimatum d’Elon Musk

• À lire aussi: 5 fois où Elon Musk l’a échappé cette semaine

Le retour de Donald Trump et Kanye West

AFP

Elon Musk a décidé samedi de réactiver le compte de l’ex-président américain Donald Trump, banni du réseau social après l’assaut du Capitole de Washington de janvier 2021.

«Le peuple s’est exprimé. Trump va être rétabli», a tweeté l’entrepreneur sur son compte après le résultat d’un sondage lancé auprès de ses abonnés.

Plus de quinze millions de personnes y ont répondu, et 51,8 % ont voté pour le retour du controversé républicain qui compte 86 millions d’abonnés.

Elon Musk avait pourtant assuré qu’aucune décision quant à sa réhabilitation et à celle d’autres utilisateurs suspendus ne serait prise sans l’intervention d’un conseil spécial, dans le but de rassurer les annonceurs.

Malgré ce revirement de situation, @realDonaldTrump n’avait toujours rien tweeté dimanche en début de soirée.

C’est aussi le rappeur Kanye West qui a fait son grand retour sur la plateforme. Il avait été banni de Twitter, mais aussi d’Instagram, après avoir tenu des commentaires antisémites.

AFP

Après avoir fait un premier gazouillis test, @ye a publié le message «Shalom» (qui signifie «paix» et «salut» en hébreu), accompagné d’un bonhomme sourire.

RIP Twitter?

AFP

Les coupes de postes en série font craindre pour la stabilité de la plateforme parce que plusieurs ingénieurs responsables de corriger les bogues et d’empêcher des interruptions de service ont été remerciés.

«Si ça pète, il n’y a plus personne pour régler le problème dans plusieurs secteurs», s’est inquiété un ex-employé à Reuters sous le couvert de l’anonymat.

Cette semaine, le mot-clé #RIPTwitter a d’ailleurs été parmi les plus populaires, et des utilisateurs de longue date ont publié des messages dont ils ont cru qu’ils étaient les derniers.

Exode massif des employés

AFP

Des centaines d’employés de Twitter ont quitté le bateau cette semaine, devant l’ultimatum de leur nouveau patron: «Travailler intensément pendant de longues heures, ou quitter».

  • Écoutez l'entrevue avec Céline Morellon, experte en ressources humaines à l’émission de Richard Martineau via QUB radio : 

Elon Musk visait ainsi à réduire les dépenses et à ne conserver que ceux qui sont prêts à créer un «Twitter 2.0 révolutionnaire» avec lui. 

AFP

Ces départs viennent s’ajouter au renvoi d’environ la moitié des 7500 salariés de l’entreprise au début du mois, dont une grande partie de la haute direction.

Vendredi matin, les principaux bureaux de Twitter à San Francisco étaient fermés à clé et plusieurs avaient perdu l’accès à leur courriel à quelques heures de préavis.

Des plateformes de rechange

AFP

Les bouleversements des derniers temps ont ravivé l’intérêt envers des plateformes de rechange, comme Mastodon et «Truth Social».

Lancé en 2016, Mastodon est une plateforme décentralisée qui permet de publier des messages de 500 caractères (des toots). Elle compte environ 4,5 millions d’utilisateurs, soit un million de plus depuis le rachat de Twitter.

Donald Trump, lui, préfère s’exprimer à 4,48 millions d’abonnés sur sa propre plateforme, «Truth Social», depuis son bannissement de Twitter.

AFP

Il est légalement obligé d’y publier ses messages en exclusivité pendant 6 heures, à moins qu’ils ne concernent la politique, selon des documents consultés par le New York Times.

– Avec l’AFP, Reuters, 24 heures et The New York Times

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.