/weekend
Navigation

Enrico Macias: un coup de foudre avec le Québec

Enrico Macias
Photo courtoisie, Benjamin Marciano

Coup d'oeil sur cet article

«Tout de suite, ç’a été comme un coup de foudre entre le public et moi.» Enrico Macias, qui fête ses 60 ans de carrière, n’a que de bons mots pour les Québécois qui l’ont adopté dès ses débuts. Le Journal s’est entretenu avec le chanteur français d’origine algérienne qui viendra donner un concert à guichets fermés au Théâtre Maisonneuve.

Enrico Macias aime toujours revenir chanter au Québec, car ça lui rappelle ses débuts. «Ça me fait vraiment plaisir de rencontrer ce public qui a toujours été fidèle», dit-il au bout du fil.

Le chanteur qui aura 84 ans le 11 décembre garde des souvenirs formidables de ses nombreux passages chez nous. 

«C’est l’amour du public. C’est aussi quand les gens chantent en chœur mes chansons dans la salle en même temps que moi.»

Quand il vient au Québec, Enrico Macias a ses petites habitudes. «Évidemment, je dois bien me couvrir si jamais il fait froid [rires] ! Et puis surtout, je dois aller manger un bon pastrami chez Schwartz’s !»

«C’est comme un frère»

Enrico Macias est aussi particulièrement attaché au Québec, car il entretient une relation de longue date avec le producteur et propriétaire de l’Olympia, Patrick Levy. 

«C’est un rapport presque familial, dit le chanteur à propos du producteur québécois. C’est plus qu’un ami. C’est comme un frère pour moi.»

Au bout du fil, Patrick Levy confirme ces dires. 

«Enrico Macias, il représente un homme de paix, un ami, un frère, un père!» Et comme artiste, que représente-t-il ? «C’est un homme qui a chanté dans tous les pays et qui envoie un message de paix et d’amour, répond le producteur. C’est quelqu’un que j’admire.»

Ayant été bercé toute sa jeunesse par les 33 tours d’Enrico Macias que son père possédait, Patrick Levy trouvait que le chanteur venait rarement jouer à Montréal, dans les années 1990. Alors âgé de 24 ou 25 ans, il a pris un vol pour Paris et a organisé une rencontre avec le gérant du chanteur.

«Je n’étais pas du tout dans le domaine! J’ai réussi à le convaincre de le faire venir à Montréal. Il m’a dit: où? J’ai répondu: la Place des Arts. Ça fait maintenant presque 25 ans que je le fais venir ici. J’ai fait des tournées avec lui au Québec, à Toronto et aux États-Unis.»

Racines musicales

Dans le nouveau spectacle qu’il présentera à Montréal la semaine prochaine, Enrico Macias plongera dans ses 60 ans de carrière. «Il y aura toutes mes racines musicales, dit-il. Évidemment, il y aura des chansons incontournables, comme Dis-moi ce qui ne va pas

Quand on demande au chanteur s’il pourrait s’agir de son dernier concert au Québec, il répond par la négative. « Non, ce n’est pas mon dernier concert. Je suis comme Charles Aznavour ! Je chanterai jusqu’à mon dernier souffle. Tant que j’aurai la santé, je chanterai toujours. »


Le spectacle d’Enrico Macias aura lieu le 26 novembre au Théâtre Maisonneuve. Le concert affiche complet.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.