/news/society
Navigation

Crise du logement: Le ton monte entre les manifestants et la ministre Laforest à Saguenay

Coup d'oeil sur cet article

Le ton a monté lundi après-midi devant les bureaux de la ministre responsable du Saguenay–Lac-Saint-Jean et ancienne ministre de l’Habitation, Andrée Laforest, lors d’une manifestation organisée par le Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). 

Le FRAPRU était de passage à Saguenay pour entamer sa tournée provinciale afin d’illustrer les besoins de logements sociaux au Québec. L’organisme sillonnera les routes du Québec jusqu’à la mi-février, à bord de son char allégorique rempli de plusieurs objets représentant les problèmes de logements.

«Ce char va être habillé par des objets qui ont été faits par des personnes mal logées ou des militant(e)s des différents comités logements pour représenter les besoins au travers du Québec, dont ceux à Saguenay où les besoins sont grands», a expliqué l’organisatrice communautaire de FRAPRU, Céline Magontier.

À Saguenay, le taux d'inoccupation est actuellement de 1,7 %, alors qu'il est de 0,7 % à Alma. Les municipalités de Saint-Félicien et Roberval se suivent de près avec des taux respectifs de 2,3 et 2,8 %. Les groupes de pression réclament que la ministre porte leur message à l'Assemblée nationale avant la mise à jour économique prévue dans deux semaines.

«On veut que le programme Accès Logis soit reconduit, qu'on ait l'assurance qu'il soit reconduit sur papier et non en verbal parce qu'on n'a pas de preuve. Et on veut qu'il soit rehaussé au niveau des subventions», a expliqué Sonia Côté, coordonnatrice de l’organisme Loge M’entraide. L’organisme réclame, entre autres, l’ajout de 800 logements sociaux à Saguenay et 200 au Lac-Saint-Jean, sur un horizon de 5 ans.

  • Écoutez le segment économique d'Yves Daoust diffusé chaque jour en direct 9 h 35 via QUB radio :

Échange musclé

La ministre Laforest est sortie de son bureau pour prendre part à la discussion avec les organismes présents. Leurs échanges ont duré une dizaine de minutes, mais, rapidement, le ton a monté.

«Vous comprenez bien que 7000 logements abordables et sociaux c'est insuffisant pour répondre à la demande. Rien qu'à Saguenay, c'est 1612 ménages qui ont des besoins impérieux en ce moment», a dit Mme Magontier.

«Je comprends, je suis très sensible, d'ailleurs c'est pour ça que notre gouvernement a augmenté l'aide sociale. [...] On donne d'ailleurs un bouclier anti-inflation», a rétorqué la ministre Laforest.

Il a aussi été question du programme d’Accès logis.

«C'est la première fois qu'il n'y a eu que 500 nouvelles unités qui ont été financées, on n'a jamais vu ça dans l'histoire du programme depuis qu'il a été créé à la fin des années 90», a dit Céline Magontier.

«907 millions pour le programme Accès logis, c'est énorme en 4 ans. Il y a trois projets qui vont lever de terre. Ça bouge beaucoup en habitation, mais je vais porter le message à ma collègue qui est maintenant ministre de l'habitation», a répliqué Mme Laforest.

Mme Laforest a assuré qu’elle passerait le message à la nouvelle ministre de l’Habitation, France-Élaine Duranceau.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.