/lifestyle/techno
Navigation

Confidentialité et utilisation des données personnelles : ce que les Québécois en pensent et en font

Confidentialité et utilisation des données personnelles : ce que les Québécois en pensent et en font
PIxabay

Coup d'oeil sur cet article

Quelque 1012 consommateurs, dont 230 Québécois, ont répondu à l’enquête Consumer Privacy de Capterra, commanditée par GetApp. Divisée en deux segments, le premier visait à connaître les attentes des consommateurs quant à la confidentialité de leurs données, tandis que le second sondait les comportements de ces derniers en matière de protection des données.

Confidentialité et utilisation des données personnelles : ce que les Québécois en pensent et en font
Pexels

Sur la confidentialité des données personnelles

Chez les consommateurs québécois sondés, « 33 % ont vu leur préoccupation liée à la confidentialité des données augmenter depuis 2021. Les deux tiers restants disent que leur préoccupation n’a pas changé en un an. Les opinions divergent concernant le port de la responsabilité de la protection de la vie privée numérique : 40 % des consommateurs estiment que cela incombe aux entreprises et 34 % au gouvernement fédéral. Près de deux tiers (64 %) des Québécois sondés ignorent si le Canada dispose d’une loi générale relative à la protection des données.

Pas si rébarbatifs aux publicités ciblées

Pour 80 % des participants, ceux-ci évaluent les pratiques de confidentialité des données d’une entreprise avant de faire affaire avec elle. Ils sont 70 % à s’informer de la réputation de l’entreprise avant de magasiner en ligne, et 22 % le font systématiquement. La finalité de l’utilisation des données personnelles joue un rôle important: 64 % des Québécois s’estiment heureux de les partager si cela permet d’obtenir de meilleurs produits ou services, et 66 % lorsque cela se traduit par des produits plus personnalisés. L'étude indique que 68 % des sondés préfèrent être exposés à plus de publicités en ligne que de partager leurs informations personnelles », toujours selon les conclusions du communiqué.

Sur les comportements en matière de protection des données

Autres résultats, les répondants avouent effacer “souvent” (39 %) ou “parfois” (46 %) les fichiers témoins (cookies) de leur navigateur. S’ils sont 43 % à accepter généralement toutes les options des formulaires d’autorisation des témoins lors de leur activité en ligne. De plus, 40 % des sondés en refusent certains et 10 % les refusent tous. Ils sont 7 % à fermer la fenêtre en cliquant sur la croix.

La navigation en ligne en mode privé est utilisée par 15 % des Québécois “ souvent ” et 26 % “ parfois ”. Cependant, 14 % des répondants ignorent l’existence du mode incognito. Pour le magasinage en ligne, 42 % des consommateurs préfèrent créer leur compte à l’aide d’un nom d’utilisateur et mot de passe. Ils sont 40 % à le faire en tant qu’utilisateur invité, et 18 % utiliser un de leur profil de réseaux sociaux existant.

L’échantillon de participants est représentatif des groupes démographiques et de genre au sein de la population canadienne. Les critères de sélection étaient les suivants : 

  • Réside au Canada  
  • Plus de 18 ans 
  • Réalise des achats en ligne au moins une fois par mois  

Autres données graphiques du sondage

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.