/news/provincial
Navigation

L'ancien député Nicolas Girard est le nouveau dg du RTC

Coup d'oeil sur cet article

L'ancien député du Parti québécois Nicolas Girard deviendra le nouveau directeur général du RTC et successeur d'Alain Mercier, qui a annoncé son départ à la retraite.  

• À lire aussi: Un nouveau VG à la Ville de Québec pour les sept prochaines années

Le futur directeur général a été présenté mardi matin lors d’une conférence de presse dans les bureaux du Réseau de transport de la capitale (RTC). 

M. Girard était auparavant pdg de l'Agence métropolitaine de transport et occupe toujours le poste de directeur exécutif aux communications au sein de la Société de transport de Laval. Il a aussi été député de Gouin dans les rangs du Parti québécois, de 2004 à 2012.

  • Écoutez la chronique politique provinciale et fédérale avec Antoine Robitaille et Philippe-Vincent Foisy, animateurs à QUB radio au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio : 

Marchand accorde sa confiance

Le nouveau venu, qui entrera en fonction le 12 décembre pour un mandat de cinq ans, a l'entière confiance du maire, Bruno Marchand. Ce dernier, qui avait insisté pour être présent à l'annonce, a parlé d'une nomination importante pour la suite, dans un contexte où «les défis sont grands», notamment en matière de lutte aux changements climatiques.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

«Ça fait une dizaine d'années que j'oeuvre dans le domaine du transport collectif. J'ai une bonne connaissance des enjeux du milieu, que ce soit le financement, l'électrification, la mise en place de nouveaux services. [...] Je pense que je vais être en mesure de m'intégrer rapidement», a exprimé M. Girard.

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Le sous-financement du transport en commun est un des enjeux auxquels il veut s'attaquer. Il se fera le porteur d'une demande pour un financement pérenne de la part des différents paliers de gouvernement.

Pour la présidente du RTC, Maude Mercier Larouche, il est la bonne personne pour ce faire. 

Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

«Avec le cadre fragile de financement des sociétés de transport, on a besoin de quelqu'un qui va garder les troupes mobilisées et qui va bien porter nos messages aussi auprès des instances gouvernementales.»

Achalandage
M. Girard veut aussi relever le «grand défi de relancer le transport en commun». Avec un taux d'achalandage à 81 %, il faut «continuer de faire des efforts pour ramener les clients et fidéliser ceux qui sont déjà utilisateurs». 

Lui-même usager régulier du transport collectif, de la marche, du vélo et de Communauto, il prendra un appartement à Québec dès le mois de janvier. S'il a résidé dans la région de la métropole au cours des dernières années, il assure qu'il a une fine connaissance de la ville de Québec, pour y avoir travaillé pendant plusieurs années alors qu'il était à l'Assemblée nationale.

Pour Alain Mercier, qui part avec le sentiment de devoir accompli, le principal défi pour son successeur relève du financement. Selon lui, les sociétés de transport du Québec doivent parler d'une même voix pour obtenir plus afin de remplir leur mission. «Il y a un défi de collaboration. C'est la collectivité qui doit se questionner.» 

M. Mercier a annoncé en mai qu’il prenait sa retraite le 31 décembre prochain. Il était à la tête de la société de transport depuis plus de 10 ans. Son contrat était valide jusqu’en avril 2024, mais il avait choisi de «lever le pied un peu», avait-il confié, assurant qu’il s’agissait d’une «décision mûrement réfléchie». 

Villeneuve satisfait

De son côté, le chef de l'opposition, Claude Villeneuve, a salué l'arrivée prochaine de Nicolas Girard. «Je suis très satisfait. Nicolas Girard, je l'ai côtoyé par le passé. C'est un travailleur acharné, quelqu'un qui a un très haut niveau de rigueur et d'intégrité et qui a de l'expérience dans deux grosses sociétés de transport. Je pense que c'est une belle expertise qui s'en vient ici. Et au moment où on s'apprête à intégrer le tramway, c'est une belle nomination pour Québec.» 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.