/sports/soccer
Navigation

Les Bleus de Mbappé entrent en force dans le Mondial, et Giroud dans l'histoire

Les Bleus de Mbappé entrent en force dans le Mondial, et Giroud dans l'histoire
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

DOHA, Qatar | Tenante du titre, la France n’a pas raté son entrée en scène en remportant une victoire sans appel de 4 à 1 sur l’Australie lors du dernier match de la journée, mardi.

• À lire aussi: Qatar 2022: les joueurs de la Belgique n’ont pas apprécié la gestion du dossier du brassard «One Love»

• À lire aussi: Angleterre: Ronaldo et Manchester United divorcent, les Glazer envisagent de vendre

• À lire aussi: Soccer: l’hypocrisie du Mondial

Kylian Mbappé a été dominant dans tous les aspects du jeu, récoltant un but et une passe pendant qu’Olivier Giroud a réalisé un doublé et égalé un record d’équipe. Adrien Rabiot a aussi connu une grosse soirée avec un but et une passe décisive.

C’est une déclaration très forte de la France qui est parmi les favoris pour remporter le tournoi. 

  • Écoutez l'entrevue avec Dave Lévesque, journaliste en direct du Qatar à l’émission de Benoit Dutrizac via QUB radio :

Et pourtant, les choses ont mal commencé pour eux puisque les Australiens ont marqué dès la neuvième minute en profitant d’une chute de Lucas Hernandez, resté au sol, blessé, pour s’approcher du but d’Hugo Lloris, Craig Goodwin marquant à la 9e minute. Hernandez a quitté le match et le sélectionneur, Didier Deschamps, craint une blessure sérieuse.

Réveiller le lion

C’est tout ce que ça prenait pour réveiller le lion qui dormait et les Bleus ont lentement pris le contrôle de la rencontre.

Entré pour remplacer Lucas Hernandez, Théo Hernandez a effectué un centre parfait que Rabiot a récupéré de la tête en arrivant comme un train pour égaler la marque à la 27e minute.

Adrien Rabiot a inscrit le premier but des Français en déjouant le gardien australien Mathew Ryan dans la 27e minute de jeu, mardi.
Photo AFP
Adrien Rabiot a inscrit le premier but des Français en déjouant le gardien australien Mathew Ryan dans la 27e minute de jeu, mardi.

Cinq minutes plus tard, la magie Mbappé a commencé à opérer. Il a profité d’un revirement pour faire une talonnade à Rabiot dans la surface, il a été très généreux et a remis la balle à Giroud sur sa droite, lui permettant de marquer le premier de ses deux buts.

« Sincèrement, je pense qu’on avait bien entamé les premières minutes, mais on prend ce but qui nous a refroidis et sur lequel on doit mieux faire, l’équipe a bien réagi en égalisant et en prenant l’avantage », a noté Deschamps après la rencontre.

Les Français ont complètement dominé la seconde demie. « Sur la deuxième demie, il y a eu beaucoup de plus de maîtrise, on a obligé l’équipe australienne à défendre et on s’est créé beaucoup d’occasions », a souligné Didier Deschamps.

Les Bleus de Mbappé entrent en force dans le Mondial, et Giroud dans l'histoire
Photo AFP

Plus forts et plus rapides

Kylian Mbappé a ouvert son compteur à la 68e en récupérant un centre de la tête, le ballon glissant sur le poteau pour entrer dans le but.

La vedette française a remis ça avec un centre lui aussi repris de la tête par Giroud qui portait la marque à 4 à 1 à la 71e. Giroud a ainsi égalé le record de but en équipe de France (51) que détenait jusque-là Thierry Henry.

Le sélectionneur australien, Graham Arnold, a noté que « la qualité de l’équipe de France a ressorti. Ils ont été plus gros, plus forts et plus rapides que nous. »

Les Bleus de Mbappé entrent en force dans le Mondial, et Giroud dans l'histoire
Photo AFP

Si Mbappé était au sommet de son art, Antoine Griezmann a connu un match impeccable en milieu de terrain.

Son jeu épuré et très rapide à une touche a réellement dynamisé l’attaque française puisque les relances et les sorties de zone étaient efficaces.

Renard des surfaces

Il a joué avec abnégation en distribuant le ballon avec générosité un peu partout sur le terrain.

Giroud a quant à lui été un véritable renard des surfaces et a fait preuve d’opportunisme.

Didier Deschamps a, en tout cas, bien apprécié le boulot de Mbappé.

« Kylian faisait déjà partie avant ce match-là des meilleurs attaquants au niveau mondial. Il est en pleine confiance, il dégage beaucoup de force et de sérénité. Je savais qu’il allait être prêt parce que c’est sa compétition. Il s’inscrit dans un collectif même s’il a cette capacité, seul, à pouvoir faire la différence. »


La France disputera son prochain match samedi contre le Danemark.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.