/news/currentevents
Navigation

Accident mortel sur l’autoroute Dufferin-Montmorency: un radar photo sera finalement installé dans les prochaines semaines

Coup d'oeil sur cet article

Les travaux pour installer un radar photo sur l’autoroute Dufferin-Montmorency (440) ont débuté cette semaine et devraient se terminer d’ici le début de l’année 2023, en réponse à la tragédie routière qui a décimé quatre membres d’une même famille l’an dernier.

• À lire aussi: Famille décimée à Beauport: 16 ans de taule pour le chauffard ivre

L’appareil sera implanté sur l’A440, en direction est, en amont du boulevard François-De Laval, a indiqué par communiqué le ministère des Transports (MTQ), mercredi matin. 

Il s’agit de l’endroit exact où quatre membres d’une même famille ont perdu la vie lors d’une collision avec un chauffard ivre, le 2 septembre 2021 (voir autre texte). 

Un radar photo sera installé sur l’autoroute Dufferin-Montmorency dans la foulée de l’accident qui a coûté la vie à quatre personnes le 2 septembre 2021. Les travaux ont commencé cette semaine.
Photo Stevens LeBlanc
Un radar photo sera installé sur l’autoroute Dufferin-Montmorency dans la foulée de l’accident qui a coûté la vie à quatre personnes le 2 septembre 2021. Les travaux ont commencé cette semaine.

Comme l’analyse d’admissibilité du site s’est avérée positive, les travaux pour l’installation du radar, qui se dérouleront sur quelques semaines, se sont amorcés lundi. 

Au coût de 325 000 $, l’appareil devrait être mis en service au début de 2023. 

Une vitesse à respecter 

« L’objectif est de sensibiliser les usagers de la route à l’importance de respecter la limite de vitesse affichée de 70 km/h », explique-t-on dans le communiqué. 

Il n’est effectivement pas rare de voir les automobilistes conserver une vitesse avoisinant les 100 km/h dans ce secteur, malgré la présence de feux de circulation et une limite de vitesse inférieure

Photo Stevens LeBlanc

Mais le MTQ, questionné sur le moment de l’implantation de ce nouveau système, assure que le tronçon visé ne représentait pas un risque particulièrement grand avant la tragédie de l’an dernier.

Entre 2016 et 2020, « seulement » 18 accidents y sont survenus, dont 3 qui ont fait des blessés légers et 15 qui n’étaient que des dégâts matériels.

Sécurité des usagers

« La sécurité des usagers de la route est une priorité pour votre gouvernement. C’est pourquoi nous n’avons pas attendu le rapport du coroner avant de mettre en place une mesure concrète visant à modifier le comportement des conducteurs », a fait savoir Geneviève Guilbault, nouvellement ministre des Transports et de la Mobilité durable.  

L’installation d’un radar photo est « un bon début » 

Les proches des victimes de l’accident de 2021 souhaitent d’autres actions

Photo d'archives

L’installation d’un radar sur l’autoroute Dufferin-Montmorency, à Québec, est « un bon début », selon des proches des victimes de la tragédie routière survenue il y a un peu plus d’un an, mais c’est loin d’être suffisant.  

« Il faudrait complètement réaménager ce tronçon de l’A-440, on n’a pas le choix. Aussi longtemps qu’il y aura un feu de circulation sur une autoroute, ce sera dangereux », soupire Daniel Fortin.

Il y a un peu plus d’un an, son fils Jackson Fortin, 14 ans, est mort aux côtés de sa sœur Emma Lemieux, 10 ans, de sa mère Shellie Fletcher-Lemieux, 44 ans, et de son grand-père James Fletcher, 68 ans.

Ils ont été percutés de plein fouet par un automobiliste ivre qui circulait à 130 km/h, à la hauteur du feu de circulation de l’intersection du boulevard François-De Laval, où la vitesse passe de 100 km/h à 70 km/h sur quelques centaines de mètres.

« Ça devrait aider le secteur qui était dangereux. Je ne sais pas si ça va tout régler, mais ça ne nuira pas. Je suis content que ça se fasse. Peut-être trop tard, mais quand même », a également affirmé Dominic Lemieux, l’autre père en deuil.

C’est en amont de l’intersection, en direction est, que sera installé un radar photo fixe qui fonctionnera 24 heures sur 24, dans le but de faire ralentir les automobilistes (voir autre texte).

Intersection dangereuse

M. Fortin se dit toutefois heureux de voir que le ministère des Transports a pris les devants et n’a pas attendu de voir les recommandations du coroner pour agir. Pour bien des conducteurs, le fait de voir un feu de circulation sur l’autoroute surprend toujours.

« On ne se sent pas à l’aise quand on arrête à cette intersection-là, les gens roulent en fou. C’est sûr que le radar, ça va aider énormément les gens à se sentir plus en sécurité et à rouler moins vite », affirme l’homme. 

« Un certain progrès »

Cette mesure s’ajoutera à celle de la boucle de détection dans la voie destinée au virage à gauche, qui a été mise en place dans les derniers mois pour éviter que la file de voitures se rende jusque dans la voie rapide. 

« Ça ne ramènera pas mon fils, mais c’est un bon début pour éviter une autre tragédie du genre. C’est plaisant de voir qu’il y a un certain progrès », précise M. Fortin.

À l’approche des Fêtes, Dominic Lemieux a tenu pour sa part à rappeler aux conducteurs de ne pas prendre le volant sous l’effet de l’alcool.

Dans cette tragédie, l’état d’ébriété du chauffard a joué un grand rôle. Les gens peuvent festoyer, mais en songeant d’abord au retour, dit-il.

« Je suis l’exemple parfait de ce qui peut arriver de pire, répond celui qui a perdu sa fille. Le 50 $ sauvé peut coûter 16 ans en prison. Tellement de vies ont été brisées. »

– Avec Jean-François Racine 

Une tragédie routière marquante 

4 victimes d’une même famille 

  • Emma Lemieux, 10 ans 
  • Jackson Fortin, 14 ans 
  • Shellie Fletcher-Lemieux, 44 ans
  • James Fletcher, 68 ans

Le chauffard Éric Légaré 

  • Responsable de l’accident 
  • Roulait à plus de 130 km/h en état d’ébriété 
  • A écopé de 16 ans de prison 

L’intersection Dufferin-Montmorency/François-De Laval*
Du 1er janvier 2016 au 31 décembre 2020

  • Accidents mortels : 0 
  • Accidents avec blessés graves : 0 
  • Accidents avec blessés légers : 3 
  • Accident avec dégâts matériels : 15
  • Total : 18 

* Source : ministère des Transports (MTQ)

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.