/sports/hockey/canadiens
Navigation

«Je voyais bien la rondelle, David aussi» – Samuel Montembeault

HKN-SPO-MONTREAL-CANADIENS-V-COLUMBUS-BLUE-JACKETS
Photo AFP Arber Xhekaj surveillait étroitement Eric Robinson sur cette séquence.

Coup d'oeil sur cet article

Samuel Montembeault a été la bougie d’allumage de l’équipe grâce à sa soirée de 30 arrêts.

• À lire aussi: Le Canadien bouche le canon des Blue Jackets

• À lire aussi: CH: encore un affrontement contre les Blue Jackets

« J’ai fait des arrêts, mais nous avons mieux joué dès le départ. Je voyais bien la rondelle, David [Savard] aussi. Je pense qu’il a autant d’arrêts que moi [mercredi] soir. »

– Samuel Montembeault


On retiendra surtout les deux échappées qu’il a stoppées coup sur coup en début de deuxième période.

Michael Pezzetta et Juraj Slafkovsky ont célébré le but de leur coéquipier Arber­ Xhekaj en troisième période, mercredi, face aux Blue Jackets à Columbus.
Photo AFP
Michael Pezzetta et Juraj Slafkovsky ont célébré le but de leur coéquipier Arber­ Xhekaj en troisième période, mercredi, face aux Blue Jackets à Columbus.

« Deux échappées de suite, c’était bizarre. Oui, j’ai donné du rythme à l’équipe. Mais quand les gars marquent un but, ça me donne confiance aussi, et quand un gars bloque un tir, ça donne de l’énergie. C’est un sport d’équipe. »

– Samuel Montembeault


David Savard excelle quand vient le temps de bloquer des tirs. Il a vu son travail être récompensé en marquant un but. 

Sean Monahan­­­ a pourchassé le défenseur Erik Gudbranson au premier tiers.
Photo AFP
Sean Monahan­­­ a pourchassé le défenseur Erik Gudbranson au premier tiers.

« On va se le dire, c’était un but un peu chanceux. J’étais à la bonne place au bon moment. Mais c’est quand même toujours plaisant de bien jouer contre son ancienne équipe. »

– David Savard


Arber Xhekaj semble faire partie de la rotation des arrières qui sauteront leur tour de temps à autre. Le jeune défenseur n’en fait pas de cas. Et il a très bien répondu en marquant son troisième but.

Christian Dvorak a menacé la forteresse de Joonas Korpisalo au troisième vingt.
Photo AFP
Christian Dvorak a menacé la forteresse de Joonas Korpisalo au troisième vingt.

« Nous sommes huit défenseurs en santé. Je n’en fais pas une affaire personnelle. Je suis jeune et j’apprends encore. Je voulais juste bien jouer ce soir. J’ai décoché un tir, la rondelle est entrée. C’était un bon feeling. »

– Arber Xhekaj

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.