/news/politics
Navigation

La démission de la commissaire de la GRC réclamée

Brenda Lucki
Photo d'archives Brenda Lucki

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de la Justice de l’Alberta, Tyler Shandro, a vivement réclamé la démission de la commissaire de la Gendarmerie royale du Canada (GRC), Brenda Lucki, affirmant avoir «perdu confiance» en elle.

«L'Alberta a perdu confiance en la commissaire de la GRC, Brenda Lucki, et demande au ministre de la Sécurité publique du Canada, Marco Mendicino, d'annuler immédiatement sa nomination», a ainsi indiqué M. Shandro par communiqué, mercredi.

La province de l’ouest avait déjà fait part de ses intentions de se séparer de la GRC et d’opter pour la mise en place d’une police provinciale en raison de nombreuses controverses.

«Au cours des deux dernières années, la commissaire Lucki n'a pas su faire face aux antécédents de racisme systémique de la GRC de manière franche et publique, et a mis en péril l'intégrité d'une enquête sur une fusillade de masse. De plus, comme il a été révélé la semaine dernière, elle n'a pas informé le cabinet fédéral de toutes les options d'application de la loi disponibles avant la décision d'invoquer la Loi sur les urgences», a expliqué le ministre albertain.

Il estime que Mme Lucki n’a pas pris l’occasion des deux grandes enquêtes publiques pour rendre des comptes et prouver que des changements seraient apportés.

«Au lieu de cela, la commissaire Lucki, dans un témoignage sous serment, a esquivé la responsabilité et excusé ses actions», a-t-il avancé.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.