/news/currentevents
Navigation

Un octogénaire de Lévis meurt piégé par la fumée dans sa résidence

L’homme est mort tragiquement après avoir été extirpé inconscient des décombres

L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur l’état de santé de l’aîné. Son décès a été confirmé sur place.
Photo Agence QMI, René Leclerc L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur l’état de santé de l’aîné. Son décès a été confirmé sur place.

Coup d'oeil sur cet article

Un octogénaire est mort, mercredi, prisonnier à travers une épaisse fumée dans l’incendie de sa résidence de Lévis.

Le brasier a éclaté vers 16 h 40 à l’intérieur d’une résidence unifamiliale de deux étages située au 5209, rue Saint-Georges, à Lévis. Rapidement, une fumée très dense a envahi la maison. 

L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur l’état de santé de l’aîné. Son décès a été confirmé sur place.
Photo Agence QMI, René Leclerc

L’alerte a été lancée par une personne âgée, la conjointe de la victime, qui s’est rendue chez des voisins pour demander de l’aide.

Le pauvre homme coincé se trouvait alors au sous-sol, d’après les informations obtenues. Le brasier se serait d’ailleurs déclaré à cet endroit.

Les pompiers croient que le feu pourrait avoir été provoqué par un poêle à bois.

L’octogénaire a été extirpé inconscient des décombres. L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur son état de santé.

« Un homme âgé a été sorti inanimé de l’endroit. Des manœuvres ont été tentées, mais son décès a été constaté », a mentionné Jean-Sébastien Levan, porte-parole du SPVL. 

L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur l’état de santé de l’aîné. Son décès a été confirmé sur place.
Photo Agence QMI, René Leclerc

La victime est Benoit Labrie, un homme de 88 ans originaire de Lévis.

« Un très chic type »

« C’était un très chic type. Un bon monsieur qui a vécu là toute sa vie. Toujours prêt à dépanner. Je pense qu’il est rendu à 87 ans. Il a pelleté ce matin [mercredi] et il allait très bien. On ne tient qu’à un fil », a expliqué une voisine ébranlée qui a préféré ne pas s’identifier. 

Sa conjointe est même allée demander du secours à son adresse, mais cette dernière n’était pas encore de retour. 

« Il était peut-être déjà trop tard. Elle est correcte heureusement, mais lui y est resté. Personne ne mérite ça. Il était très actif encore et il sortait sa souffleuse pour nous aider », a ajouté cette même voisine.

L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur l’état de santé de l’aîné. Son décès a été confirmé sur place.
Photo Agence QMI, René Leclerc

Sous le choc, la femme de la victime n’a pas eu besoin de transport vers un centre hospitalier. 

Dommages importants

Les sapeurs ont mis environ une heure pour maîtriser les flammes. Les pompiers sont restés sur les lieux jusqu’à 20 h alors que les enquêteurs n’avaient pas terminé leur travail.

Le site est demeuré sous surveillance pendant la nuit. Les dommages à la résidence construite en 1950 sont très importants.

L’utilisation rapide d’une couverture de toile ne laissait aucun doute sur l’état de santé de l’aîné. Son décès a été confirmé sur place.
Photo Agence QMI, René Leclerc

En juillet 2021, deux personnes avaient aussi péri lors de l’incendie d’une résidence de la rue Sainte-Thérèse, à Lévis.

Les deux victimes sont mortes d’une intoxication par la fumée et le gaz.  

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.