/news/politics
Navigation

Logement social: guerre de chiffres entre Jackie Smith et l’administration Marchand

La cheffe de Transition Québec et conseillère de Limoilou, Jackie Smith, a tenu un point de presse à l'hôtel de ville mercredi matin pour critiquer le bilan du maire Bruno Marchand en matière de logement social.
PHOTO : JEAN-LUC LAVALLÉE La cheffe de Transition Québec et conseillère de Limoilou, Jackie Smith, a tenu un point de presse à l'hôtel de ville mercredi matin pour critiquer le bilan du maire Bruno Marchand en matière de logement social.

Coup d'oeil sur cet article

Jackie Smith hausse le ton envers le maire Bruno Marchand qui n’en fait pas assez, selon elle, en matière de logement social. Elle lui reproche d’avoir annoncé seulement 36 unités depuis son arrivée au pouvoir, loin d’objectif de 500 par an. 

• À lire aussi: Lehouillier isole politiquement l’opposition, déplore le seul élu de Repensons Lévis

La cheffe de Transition Québec rappelle que la Vision de l’habitation a été adoptée par la Ville de Québec en 2020, sous l’administration Labeaume. Son successeur, Bruno Marchand, poursuit le même objectif en espérant la mise en chantier annuelle de 250 nouveaux logements sociaux et 250 logements abordables, pendant cinq ans. 

« Nous sommes loin du compte, a tonné Mme Smith en point de presse à l’hôtel de ville mercredi matin. L’administration Marchand n’est responsable que de la création de 36 logements communautaires avec la cession du défunt bar Kirouac à une coopérative d’habitation ». 

La construction n’a pas encore débuté et les unités promises pourraient voir le jour à l’horizon de 2025, annonçait-on en mai dernier.

«On livre !», réplique la Ville  

Soucieuse de « recadrer » le débat avec des faits et des chiffres, la responsable du développement social au comité exécutif, Marie-Pierre Boucher, a convoqué la presse en après-midi pour donner la réplique à Mme Smith. 

S’il est vrai que la Ville de Québec n’a pas atteint son objectif de 500 unités, le portrait est loin d’être aussi sombre, a-t-elle plaidé. Ainsi donc, 300 unités ont été mises en chantier depuis le début de l’année et 188 nouvelles unités ont été « attribuées » via les divers programmes existants des gouvernements supérieurs. 

Ces 188 unités seront construites dans les prochaines années. Précisons également que les 300 unités en chantier, actuellement, avaient été attribuées sous le règne de Régis Labeaume. 

« La Ville appuie assurément ces réalisations-là donc, on livre ! On est loin du 36 mentionné... En fait, le 36 (du Kirouac), je ne le compte même pas là-dedans », a rétorqué Mme Boucher, assurant que la Ville travaille fort en coulisses avec ses partenaires pour faire avancer divers projets qui prennent plusieurs années à voir le jour. Elle convient que les besoins sont énormes. 

Une «fausse excuse» 

Quand le maire s’en remet aux gouvernements supérieurs pour expliquer les délais, il utilise une « fausse excuse », selon Mme Smith, qui l’invite à intensifier ses pressions. «Le maire de Québec a quand même un poids.» 

«Si le provincial et le fédéral n’en font pas assez pour le logement, il faut le clamer haut et fort, mais comme ville nous pouvons aussi démontrer de l’initiative et du leadership en négociant des ententes avec le privé, ou en imposant des mesures contraignantes pour bonifier l’offre», suggère la conseillère du district de Limoilou. 

Exigences aux promoteurs 

Mme Smith réclame l’adoption d’un nouveau règlement pour exiger des promoteurs immobiliers qu’ils contribuent à l’offre de logements sociaux et communautaires, soit en cédant des logements, soit en offrant une contribution financière à la Ville. 

Selon elle, il y a urgence d’agir. « On s’en va dans une récession. Si la demande de logement social est criante (actuellement), ça va être encore pire dans un, deux, trois ans. » 

Mme Boucher répond que la Ville cherche activement des solutions avec ses divers partenaires du milieu communautaire et les entrepreneurs. «Tout est sur la table.» 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.