/news/currentevents
Navigation

Tirs sur deux maisons voisines en 7 mois à Terrebonne

Un des projectiles a traversé mardi la résidence d’un citoyen sans antécédent judiciaire

Au moins trois impacts de balles étaient visibles sur la façade de la résidence de Terrebonne attaquée mardi.
Photo Nicolas Saillant Au moins trois impacts de balles étaient visibles sur la façade de la résidence de Terrebonne attaquée mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Une résidence voisine d’une maison visée par des coups de feu il y a sept mois à Terrebonne a été la cible de plusieurs projectiles à son tour mardi, cette fois avec des conséquences qui auraient pu être particulièrement graves. 

Vers 20 h, mardi, les policiers de Terrebonne se sont rendus sur la rue de l’Érable-Noir après que des coups de feu ont été tirés sur la façade d’une résidence. 

Selon eux, des appels ont été faits au 911 après que des bruits de détonation ont été entendus par le voisinage.  

Au moins trois impacts de balles sont visibles sur la résidence. Une d’elles a pénétré par la fenêtre avant et a traversé l’ensemble de la maison pour aller fracasser la porte-patio donnant sur la cour arrière. 

Abasourdi 

Le propriétaire de l’endroit, un homme de 58 ans sans antécédent judiciaire, semblait encore abasourdi au lendemain de l’événement. 

« Oui on était là, on était deux », indique l’homme en parlant du projectile qui a traversé son salon et la salle à manger.  

« On ne sait rien de ce qui se passe, a-t-il ajouté d’une voix faible. La police nous dit qu’ils se sont trompés d’adresse », a poursuivi celui qui assure n’avoir rien à se reprocher. 

Le 20 avril, les policiers de Terrebonne ont ouvert une enquête lorsqu’au moins un coup de feu avait été tiré en direction d’une résidence de la rue de l’Érable-Noir en plein milieu de la nuit. 

Cette résidence est uniquement séparée par un mur mitoyen de celle frappée mardi.  

La résidence voisine ciblée le 20 avril.
Photo Nicolas Saillant
La résidence voisine ciblée le 20 avril.

Un impact de balle grossièrement réparé était d’ailleurs encore visible sur le cadre de la porte. 

« Nous ne sommes pas en mesure de faire une corrélation entre les deux événements », indique le porte-parole de la police de Terrebonne, Benoît Bilodeau.

Aucune arrestation n’a eu lieu dans les deux dossiers.  

Voisinage inquiet

L’événement n’est pas passé inaperçu chez les résidents de cette petite rue familiale. 

Une mère a longuement regardé l’endroit ciblé avant d’aller chercher son enfant à la garderie qui se trouve juste de l’autre côté de la rue. 

« Il y a un historique. C’est une maison problématique, ça fait plusieurs incidents criminels qui arrivent là », déplorait la femme en pointant les maisons en rangée où s’est produit le crime.  

Une autre voisine se disait évidemment inquiète, en espérant que son quartier « redevienne tranquille ».

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.