/sports/hockey
Navigation

Atteint de la SLA, la légende des Maple Leafs Börje Salming s'éteint

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien joueur vedette des Maple Leafs de Toronto Borje Salming a perdu sa bataille contre la maladie de Lou Gehrig.

• À lire aussi: Des Lions aux Voltigeurs: une décision mûrie et assumée pour Éric Bélanger

• À lire aussi: Le CH a rendez-vous avec Luke Richardson et les les Blackhawks

C’est ce que les Maple Leafs ont annoncé, jeudi. Salming, 71 ans, avait récemment perdu l’usage de la parole en raison de la sclérose latérale amyotrophique (SLA), dont il souffrait depuis quelques années. Il n’a toutefois appris en août dernier qu’il en était atteint.

Rappelons que la SLA est une maladie qui s’attaque aux neurones et à la moelle épinière, provoquant la paralysie progressive du corps.

Salming avait par ailleurs paru affaibli il y a un peu plus de deux semaines lorsqu’il a été honoré sur la glace du Scotiabank Arena. Entouré de plusieurs de ses anciens coéquipiers, dont Darryl Sittler, il avait été en mesure de saluer une dernière fois les partisans des Leafs.

Un pionnier

Le Suédois est reconnu comme étant l’un des premiers Européens à avoir un impact dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Autrefois, les joueurs du Vieux-Continent n’étaient pas considérés comme assez puissants pour évoluer de l’autre côté de l’Atlantique.

Salming a contribué à ce changement en devenant l’un des meilleurs arrières du circuit dès qu’il s’est joint à la formation torontoise en 1973, il y a bientôt 50 ans. Il est demeuré dans la Ville-Reine jusqu’en 1989.

  •  Ne ratez pas la chronique sports de Jean-François Baril, au micro de Mario Dumont, chaque jour sur les ondes de QUB radio : 

 

«Borje était un pionnier du jeu et une icône avec un moral incassable et une résilience incontestable. Il a aidé à ouvrir la porte de la LNH aux Européens et s’est démarqué par son jeu sur la glace et ses contributions dans la communauté», a commenté par voie de communiqué le président des Leafs, Brendan Shanahan.

«Un défenseur supérieur à la moyenne et la première vedette suédoise à jouer dans la Ligue, Borje Salming était aussi fort mentalement et physiquement qu’il était talentueux. Il a pavé la voie pour plusieurs des plus grands joueurs de l’histoire de la LNH en détruisant les stéréotypes auxquels les joueurs européens étaient confrontés dans une ligue composée presque exclusivement de Nord-Américains avant son arrivée en 1973», a expliqué dans une déclaration écrite le commissaire Gary Bettman.

Salming a été intronisé au Temple de la renommée en 1996 et a été désigné comme l’un des 100 meilleurs joueurs de l’histoire en 2017. Son numéro 21 a également été retiré en 2016.

Durant ses 17 saisons dans la Ligue nationale de hockey (LNH), il a totalisé 150 buts et 787 points en 1148 matchs. Il a disputé sa dernière campagne en Amérique du Nord avec les Red Wings de Detroit, en 1989-1990.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.