/news/provincial
Navigation

Bon départ pour le projet pilote de Québec

Le conteneur de récupération sur le boulevard Charest
Photo: Stevens Leblanc Le conteneur de récupération sur le boulevard Charest

Coup d'oeil sur cet article

Un mois après sa mise en place, le projet pilote en vue du futur programme de consigne élargie va bon train à Québec selon l’organisme à son origine. 

• À lire aussi: Pénurie de médicaments: un million de bouteilles sur les tablettes d’ici une semaine

À compter du 1er novembre 2023, partout au Québec, la consigne de récupération actuelle sera étendue à la majorité des contenants de boisson prête à boire de 100ml à 2l.

«On va passer de 2,4 milliards de contenants de bière et de boissons gazeuses à 4,5 milliards de contenants. Ça doublera le volume à retourner et ça pourrait devenir difficile à gérer pour certains détaillants», explique Normand Bisson, président-directeur général de l’Association québécoise de récupération des contenants de boissons (AQRCB).

C’est pourquoi les commerces de moins de 375m2 ne seront pas obligés de participer au nouveau système de consigne.

L’AQCRB a été mandatée pour mettre en œuvre et gérer la modernisation de la consigne qui comprendra au moins 1500 emplacements au Québec.

Expériences

Depuis 2021, trois projets pilotes différents ont été mis en place dans huit villes du Québec.

«Nous voulons tester différents modèles pour voir lesquels sont les plus efficaces. Un des facteurs du succès est la simplicité du geste du citoyen», souligne M. Bisson.

À Québec, le modèle à l’essai est appelé ConsignExpress. Il est le seul des projets actuels dont le remboursement de la consigne se fera de manière électronique. Deux conteneurs ont été installés au 41, boulevard Charest et au 1805, 1re avenue.

L’utilisateur, après s’être inscrit une fois sur la plateforme ConsignExpress n’a qu’à mettre ses bouteilles dans un sac en plastique de 75l. Une machine dans un commerce adjacent au conteneur permet de produire une étiquette à apposer sur le sac identifiant l’usager.

Bonne réponse

«Plus besoin d’entrer une à une ses canettes dans une machine! Le sac se retrouve ensuite dans un centre de traitement où il est trié et l’ensemble des contenants est recyclé. Le paiement est fait en une semaine», lance M. Bisson.

«Trois semaines après la mise en place (le 26 octobre), on avait déjà 600 inscriptions. C’est très intéressant» se réjouit-il.

Les deux conteneurs intelligents à Québec sont alimentés par énergie solaire.

«Avec les journées qui raccourcissent, on doit les brancher au réseau. Mais la consommation électrique est grandement réduite», précise Normand Bisson, qui tenait à ce que chaque projet soit testé en période hivernale pour valider le concept.

L’ensemble des projets pilotes se terminera en avril prochain. Le futur système pourrait garder des éléments de plusieurs des concepts à l’essai.

Appel à tous

Il y a une logique pour ne pas élargir la consigne à certains contenants.

«La nouvelle consigne veut éviter les déchets sauvages, souligne M. Bisson. Elle vise donc les contenants susceptibles d’être utilisés en dehors de la maison. Un contenant de lessive, par exemple, sert à la maison et a déjà sa place dans le bac de recyclage.»

Pour ce qui est du financement du système modernisé de consigne, si la revalorisation de la matière recyclée ne suffit pas, le déficit sera couvert par l’entreprise privée du contenant, fait remarquer le PDG de l’AQCRB.

Normand Bisson invite d’ailleurs la population à utiliser le service ConsignExpress dès à présent, même pour les produits qui ne seront consignés qu’à partir de l’an prochain. Les utilisateurs sont d’ailleurs invités à faire part de leurs commentaires sur onconsigne.ca .

«Plus les citoyens participeront en grand nombre, plus on aura de données sur le concept», conclut M. Bisson.

Deux endroits à Québec:

Saint-Roch

41, boulevard Charest (Familiprix)

7 jours – 6 h à 22 h

Limoilou

1805, 1re avenue (Couche-Tard)

7 jours – 6 h à 22 h

Exemples de la nouvelle consigne*/**

-Bouteilles de vin et de spiritueux

-Bouteilles d’eau

-Contenants de jus

-Contenants de lait

*Entre 100ml et 2l de contenance

**Plastique, verre, métal, carton ou multicouches

Exemples de contenants non acceptés

-Bouteilles pour distributrice d’eau

-Bouteilles d’eau de plus de 2l

-Boissons en emballages souples

-Pots ou bocaux en vitre

-Bouteilles de condiments ou de sauces

-Boîtes de conserve

-Contenants pour la lessive

Source : onconsigne.ca

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.