/lifestyle/columnists
Navigation

Des sons et des bruits qui dérangent

Coup d'oeil sur cet article

Dernièrement vous avez publié la lettre d’une femme qui disait avoir des problèmes avec sa voisine du dessous qui prétendait qu’elle faisait du bruit en déménageant des meubles toute la nuit. J’ai vécu ce problème avec ma mère qui entendait des bruits, dont de la musique qui sortait des murs, ou des voisins qui faisaient des partys à l’extérieur toute la fin de semaine (ce qui n’était pas vrai), ou de ses voisins d’en haut qui dansaient toute la nuit (faux également après vérification de ma part), sans parler de certaines autres hallucinations auditives.

Je lui ai fait passer des tests d’audition, et tout semblait parfait. À cette époque, ma mère approchait de ses 82 ans. Quelque temps plus tard, elle s’est fait dire qu’elle dérangeait les voisins avec sa télévision qu’elle faisait jouer trop fort. Sa surdité s’était installée tranquillement avec le temps, mais elle continuait toujours d’entendre des bruits et de la musique inexistants.

Rendue à presque 89 ans, elle est entrée à l’hôpital pour d’autres problèmes de santé alors qu’elle était quasi complètement sourde. Le médecin m’a alors dit qu’elle souffrait d’artériosclérose sévère au cerveau, puisque de très petites artères microscopiques y éclataient à tout bout de champ. De là toutes les hallucinations auditives causées par ces petites hémorragies. De plus à l’hôpital, se sont ajoutées des hallucinations visuelles qui lui ont fait perdre toute notion de ce qui se passait autour d’elle.

Elle me disait alors qu’elle était dans un bordel et que les infirmières étaient des putains. C’était fort triste de la voir ainsi. Elle est décédée quelques semaines plus tard, presque à la veille d’avoir ses 89 ans, dans des douleurs physiques et mentales qui ont obligé ses médecins à la mettre sous sédatifs puissants, ce qui a occasionné une cessation de sa fonction rénale. Par le récit de l’histoire de ma mère, je ne veux pas insinuer que le cas de cette dame est aussi grave, mais ce pourrait quand même être une avenue à explorer pour ses proches.

Robert

Merci de cette information, car j’ai déjà reçu plusieurs lettres sur le sujet. C’est intéressant de voir que la cause des hallucinations peut être d’ordre physiologique, alors qu’on a tendance à toujours les associer à une cause psychotique.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.