/sports/hockey
Navigation

Le CH a rendez-vous avec Luke Richardson et les les Blackhawks

Le CH a rendez-vous avec Luke Richardson et les les Blackhawks
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien de Montréal a trébuché cette semaine contre les Sabres de Buffalo, qui avaient perdu huit fois d’affilée avant leur passage au Centre Bell mardi, et il ne voudra pas se faire endormir vendredi après-midi par une autre formation en difficulté, les Blackhawks de Chicago. 

• À lire aussi: Que faudra-t-il aux Sénateurs?

• À lire aussi: Beaucoup d'intérêt pour les Sénateurs

Le Tricolore retrouvera au United Center son ancien instructeur adjoint Luke Richardson, désormais à la barre des Hawks. Et son entrée en matière est pour le moins ardue, Chicago se trouvant au dernier échelon de la section Centrale de la Ligue nationale de hockey. L’équipe a d’ailleurs encaissé cinq revers consécutifs, incluant un cruel échec de 6 à 4 aux mains des Stars de Dallas, mercredi. Elle a concédé cinq buts sans réplique pour voir sa disette se prolonger et la frustration est bien palpable au sein des troupes.

«Nous ne devions pas perdre ce match. Quand vous dominez un club de cette façon, il reviendra en force et poussera davantage», a souligné l’attaquant Max Domi au site NHL.com après la déconfiture des siens.

«Il faut apprendre à jouer avec l’avance, nous défendre avec ardeur et effectuer les petits jeux nous permettant de gagner des parties de hockey : envoyer le disque en zone adverse et dégager la rondelle de notre territoire. L’adversaire a cette fois mis davantage de pression et nous n’avons pu la maîtriser», a ajouté le défenseur Seth Jones, qui a touché la cible à son premier affrontement depuis le 29 octobre.

Dure leçon

Espérant évidemment un scénario différent face au Canadien, Richardson a fait état des mêmes observations. Ses hommes ont des ajustements à apporter.

«Nous n’avions pas la même éthique de travail [en troisième période] et on s’est assis un peu sur notre priorité, a-t-il affirmé. L’autre formation, très bonne en offensive, a pris du rythme et s’est dirigée vers nous. Les gars ont travaillé très fort pendant 40, 50 minutes, sauf qu’un match en dure 60. C’est malheureux et il s’agit d’une dure leçon à suivre; on ne peut pas cesser de jouer quand on a les devants.»

Malgré leurs ennuis, les Hawks ne sont pas à prendre à la légère. Patrick Kane demeure une menace, même s’il a compté seulement trois fois en 19 sorties. Il a inscrit 12 mentions d’aide, en revanche. Domi connaît une campagne intéressante avec ses 14 points, un de plus que Jonathan Toews. Devant le filet, trois gardiens ont œuvré pour Richardson jusqu’ici. Petr Mrazek, qui a gagné seulement une fois en sept duels, était en action mercredi.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.