/sports/hockey/remparts
Navigation

Remparts: Patrick Roy prône la stabilité

L’entraîneur des Remparts s’attend à un peu plus de ses joueurs de profondeur

Patrick Roy donne des directives à ses joueurs durant un entraînement tenu au Centre Vidéotron de Québec, le 26 octobre.
Photo d'archives, Stevens LeBlanc Patrick Roy donne des directives à ses joueurs durant un entraînement tenu au Centre Vidéotron de Québec, le 26 octobre.

Coup d'oeil sur cet article

Même si les Remparts ont perdu leurs deux derniers matchs, Patrick Roy n’a pas l’intention d’y aller d’une grande réorganisation de son alignement, en vue des matchs du week-end, à commencer par celui de vendredi soir face au Drakkar de Baie-Comeau.  

• À lire aussi: Tactiques pour déconcentrer les Remparts: «Ça fait partie de la game», dit Patrick Roy

• À lire aussi: Une séquence inhabituelle pour les Remparts

• À lire aussi: Livre de Pierre Gervais: un malaise évident chez le Canadien

Les gros canons de l’équipe ont été plus discrets pour les Remparts, eux qui n’ont inscrit que deux buts lors des deux dernières rencontres. 

« Offensivement, il faut le reconnaître, on va moins au filet qu’on le faisait et on essaie d’aller plus dans la dentelle. Il faut revenir à la base, amener des rondelles au filet et marquer des buts au pic pis à la pelle. On va faire quelques petits changements mineurs, mais sinon, on va garder ça intact », a assuré Roy, jeudi. 

Il indique que ce sera à ses leaders de prendre les choses en main. « C’est ce que ça prend quand tu es une équipe qui aspire aux grands honneurs. En ce moment, on ne se fera pas de cachette, notre profondeur est testée. Certains joueurs de profondeur doivent nous en donner un peu plus offensivement et prendre le relais. » 

LOURDE PERTE 

À l’heure actuelle, 71 % des buts marqués par les Remparts cette saison (68 des 96) l’ont été par les six attaquants évoluant sur les deux premiers trios de l’équipe, soit Théo Rochette (13), Zachary Bolduc (12), James Malatesta (17), Nathan Gaucher (13), Pier-Olivier Roy (9) et Charles Savoie (4). 

La perte de Mikaël Huchette, à l’écart du jeu jusqu’en mars en raison de blessures aux deux poignets et à un genou, semble paraître, lui qui apportait une profondeur de luxe sur le troisième trio des Remparts. 

Malgré tout, Roy ne croit toujours pas qu’il aura à intensifier son magasinage des Fêtes pour autant. 

« Nos joueurs de profondeur ne produisent pas offensivement, mais ne donnent pas grand-chose à l’adversaire. Ce sont nos deux gros trios qui ont accordé les deux buts à 5 contre 5 face à Victoriaville. Ç’a été la même chose contre Sherbrooke. À l’avant, on est pas mal satisfait de ce qu’on a et de ce qu’on va avoir », a-t-il mentionné, faisant référence à la transaction-dont-on-ne-doit-pas-parler qui amènera Justin Robidas à Québec dans quelques semaines. 

DÉFENSEURS EN ÉVALUATION 

L’évaluation se situe davantage chez sa brigade de défenseurs, a-t-il réitéré. 

« À l’arrière, j’aimerais qu’on soit un peu plus solide dans nos sorties de zone. Il reste neuf matchs avant la pause de Noël. Ce sera un bon barème pour nous, pour continuer d’évaluer nos effectifs et voir ce qu’on doit améliorer, autant en termes de structure que de joueurs à ajouter. »  

Les Remparts ont obtenu congé d’entraînement jeudi, en préparation pour le match de vendredi soir face au Drakkar, une équipe qui a donné du fil à retordre aux Diables rouges il y a deux semaines. Ils recevront par la suite la visite des Olympiques de Gatineau, samedi après-midi. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.