/sports/fighting
Navigation

Jean Pascal arrêté pour alcool au volant: arrogant et agressif avec la police

Le boxeur Jean Pascal a été arrêté ce vendredi pour avoir refusé de se soumettre adéquatement à un alcootest

Coup d'oeil sur cet article

Le boxeur Jean Pascal se serait montré arrogant et agressif ce vendredi envers des policiers qui l’ont intercepté pour une manœuvre illégale, au point de refuser de se soumettre correctement à un alcooltest et de se faire passer les menottes.

• À lire aussi: Des boxeurs québécois ayant retenu l’attention pour de mauvaises raisons

Le boxeur Jean Pascal en janvier 2020 lors d’une conférence de presse au complexe sportif Claude-Robillard de Montréal quelques jours après sa victoire contre Badou Jack à la fin de l’année 2019.
Photo d'archives, Ben Pelosse
Le boxeur Jean Pascal en janvier 2020 lors d’une conférence de presse au complexe sportif Claude-Robillard de Montréal quelques jours après sa victoire contre Badou Jack à la fin de l’année 2019.

« Il a joué à : “Je suis Jean Pascal”. Il s’est tiré dans le pied », a confié vendredi au Journal une source au fait de l’affaire.

  • Écoutez le segment faits divers avec Maxime Deland via QUB radio :

Jean-Thénistor Pascal, de son vrai nom, circulait dans le centre-ville de Montréal, au petit matin, vendredi. L’athlète professionnel de 40 ans aurait d’abord été intercepté avec des passagers à bord de son véhicule, après avoir effectué un virage à droite sur un feu rouge, ce qui est interdit dans la métropole.

Selon nos informations, Pascal serait ensuite descendu de sa bagnole. Un agent aurait alors constaté une odeur d’alcool émanant de celui qui semblait sous l’influence de la boisson.

 

Miser sur son statut social

Toujours selon nos sources, Pascal, plutôt que d’obtempérer, aurait tenté de convaincre avec arrogance le policier de laisser tomber la procédure de détection d’alcool à l’aide de l’appareil.

Il aurait essayé d’utiliser son statut social pour gagner la faveur de l’agent, en plus de lui faire savoir qu’il avait lui-même déjà étudié en technique policière, en 2007.

Pascal aurait ensuite refusé de souffler correctement dans l’appareil. Après un moment, les deux agents présents en auraient eu assez et ont procédé à son arrestation. Devant l’agressivité de Pascal, ils ont dû appeler du renfort, nous dit-on.

Vendredi, après avoir été libéré, l’ex-champion de la World Boxing Council (WBC) s’est refusé à tout commentaire, « en raison d’un possible processus judiciaire ».

Pourtant, il s’est lui-même mis sur la sellette, en attirant l’attention des médias sur son compte Twitter, suivi par plus de 88 000 abonnés.

 

Attirer l’attention sur Twitter

Peu avant 9 h 30, il a publié un message dans lequel il identifiait les policiers qui l’avaient appréhendé.

« L’agent [...] ma arrêté sans me lire mes droits. Matricule [...] ma menotté devant publique comme si jetais un vulgaire gars de gang de rue pour ensuite me relacher. J’ai 40 ans avec aucun antécédent criminel. Pourquoi toute cette force excessive (sic) », a publié Pascal, avant d’effacer son message dans les minutes qui ont suivi.

Il a par la suite remplacé son tweet par celui-ci : « Justice pour les minorites visibles!!!! (sic) », tout en identifiant le compte de TVA Nouvelles. Les réactions ont été vives à son égard dans les heures qui ont suivi sa publication.

Bien qu’il soit sans antécédent, ce n’est tout de même pas la première fois que Pascal a des démêlés avec la justice.

En 2014, une perquisition avait eu lieu chez lui. Il était considéré comme un témoin important dans un dossier d’agression sexuelle survenue dans sa demeure.

Aucune accusation n’avait été portée contre quiconque dans cette affaire.

En 2017, il avait été accusé de voies de fait, harcèlement et agression armée. Durant cette période, il avait aussi été accusé de non-respect de conditions. Ces causes avaient été abandonnées par la poursuite.


♦ Jean Pascal pourrait bientôt être accusé par voie sommaire de conduite avec les capacités affaiblies. Son véhicule lui a été saisi pour un mois, et son permis de conduire révoqué pour 90 jours.

D’autres boxeurs devant la justice

Les frères Hilton

  •  Dave Junior : Agressions sexuelles sur ses deux filles et vol qualifié
  •  Matthew : Vol qualifié, voies de fait, conduites avec les facultés affaiblies
  •  Jimmy : Voies de fait
  •  Alex : Introduction par effraction, avoir commandé l’agression sexuelle d’un codétenu, avoir déchargé une arme à feu

Stéphane Ouellet : Menaces, voies de fait

Adonis Stevenson : Ex-membre de gang de rue condamné pour proxénétisme

Steven Butler : Voies de fait

Simon Kean : Voies de fait et menaces de mort

Arturo Gatti : Voies de fait

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.