/entertainment/music
Navigation

Voici 10 nouvelles chansons qui ont égayé novembre

Coup d'oeil sur cet article

Novembre, c’est gris, c’est froid, c’est le mois des morts, bref, c’est pas la joie, sauf si vous mettez dans vos oreilles ces dix nouveautés musicales qui ont séduit nos journalistes. 

Leitmotiv, Dumas

(CB) – Le prochain album de Dumas, prévu le 27 janvier, ne s’intitule pas Cosmologie pour rien. Propulsé par de robustes pulsations de basse synthétique, l’extrait Leitmotiv a effectivement un petit quelque chose de cosmique. Amateur d’électro sophistiqué, Dumas cogne à votre porte.

The Hills, Alexandra Stréliski

Alexandra Stréliski
Photo courtoisie, Johanna Berghorn
Alexandra Stréliski

(RGM) – Quatre ans après l’acclamé INSCAPE, la pianiste québécoise nous revient enfin avec du nouveau matériel. La très belle The Hills est à propos «des hasards de la condition humaine», dit Alexandra. À écouter en regardant la neige tomber.

End Scene, Matt Holubowski

(SEN) – Follow the light chante Matt Holubowski sur ce magnifique premier extrait d’un album à venir dans quelques mois, soit le 24 mars 2023. On dit que cette pièce se révèle comme la scène finale d’un récit raconté par l’auteur-compositeur-interprète.

You’re Not Alone, Allison Russell (avec Brandi Carlile)

(CB) – Après un premier album, Outside Child, si réussi qu’il lui a valu trois citations aux Grammy, la nouvelle vedette de l’Americana, l’inspirante Montréalaise Allison Russell, revient avec ce vibrant duo avec Brandi Carlile. Preuve qu’elle porte le Québec dans son cœur même si elle vit aux États-Unis, elle a inclus quelques lignes significatives en français.

Il faut partir maintenant, Maude Audet

(RGM) – «C’est le récit d’un voyage au fond de soi où l’on s’échappe des futilités qui nous avalent», dit l’autrice-compositrice sur ce joli morceau qui est superbement agrémenté par des arrangements de cuivres et de cordes. Le titre se retrouvera sur son prochain album, en mars 2023.

Loin, Émile Bilodeau

Émile Bilodeau
Photo d'archives, Chantal Poirier
Émile Bilodeau

(SEN) – Tirée de son nouvel album Tout seul comme un grand, cette pièce toute douce mise sur la voix de l’auteur-compositeur-interprète, un petit riff de guitare et des paroles toutes simples, mais profondes, auxquelles nous a joyeusement habitués Émile Bilodeau.

La frousse, Louise Attaque

Le groupe Louise Attaque
Photo courtoisie, P.A Hüe de Fontenay
Le groupe Louise Attaque

(CB) – La verve de Gaëtan, le violon toujours à point d’Arnaud, l’apport essentiel de Robin : comme le bon vin, Louise Attaque vieillit très bien. La frousse est un bon millésime.

Portrait d’une Marianne, Thierry Larose

(RGM) – Décrite comme une «odyssée romantique aux teintes soul et indie rock», cette pièce est «probablement la préférée de Larose parmi toutes cette qu’il a écrites à ce jour», affirme-t-il. On le comprend, tant le morceau presque épique de sept minutes est une réussite.

Les murs, Hippie Hourrah

Le groupe Hippie-Hourrah
Photo courtoisie, Marc-Etienne Mongrain
Le groupe Hippie-Hourrah

(SEN) – On vous met au défi de ne pas avoir envie de danser en écoutant cet extrait du trio psycho pop Hippie Hourrah. Prenez toutefois aussi le temps de lire et de ressentir les paroles de cette pièce bien plus profonde qu’elle ne le semble aux premiers abords et vous serez conquis par le mélange de poésie, de fureur dans le son et d’urgence de raconter les choses.

Les belles filles, Fredz et Leslie Medina

(CB) – Quand on pense qu’on ne peut plus inventer de nouvelles manières de chanter les tourments de l’amour, un gamin rempli de promesses arrive avec des mots et une mélodie qui transpercent le cœur. Cet alliage de rap, de pop et de R&B est d’une remarquable sensibilité.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.