/sports/hockey
Navigation

Les Sags continuent sur leur lancée

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens de Chicoutimi ont débuté une séquence éprouvante de trois matchs en autant de journées avec un gain de 5 à 2 face à l’Armada de Blainville-Boisbriand, vendredi soir, au Centre Georges-Vézina.

• À lire aussi: LHJMQ : l’auteur d’un coup salaud écope

• À lire aussi: Les Eagles maîtrisés à Chicoutimi

« J’ai adoré notre match. On a eu une éthique de travail irréprochable. Tous les gars ont fait des efforts ce soir [vendredi] pour pousser dans la même direction », a mentionné l’entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean.

Le pilote almatois l’avait bien clarifié ; il voulait que sa troupe se concentre sur une période à la fois. Parmi ses coéquipiers, celui qui s’est le plus démarqué est Maxim Massé avec une récolte de quatre points, dont deux buts.

C’est l’Armada qui a pris les devants en profitant d’un jeu de puissance tôt dans la joute. 

Josh Lawrence s’est occupé à lui seul de procurer l’avance à son camp. Le vétéran de 20 ans s’est frayé un chemin devant le filet à l’aide d’une belle feinte avant de battre le gardien Charles-Antoine Lavallée.

Maxim Massé et Zachary Gravel ont tous les deux trouvé le fond du filet grâce à deux bons lancers qui ont déjoué le cerbère Nicholas Sheehan.

Bulans à l’hôpital

Le défenseur letton Peteris Bulans, des Sags, a vu son match prendre fin à la suite d’un contact. Il sera absent « à long terme » en raison d’une fracture à la clavicule.

Massé a récolté son deuxième filet de la soirée alors qu’Emmanuel Vermette lui a offert le but sur un plateau d’argent.

Thomas Bégin a permis aux Sags de creuser l’écart. Son tir du revers a complètement surpris Sheehan dans la lucarne. 

Alexis Bourqu a fait 4 à 2 à mi-chemin du dernier tiers. Emmanuel Vermette a marqué dans une cage déserte à la fin du match.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.