/finance
Navigation

Mise en garde: l’argent misé sur les cryptos n’est pas du tout protégé

Coin cryptocurrency FTX against the numbers of the arithmometer. ftx token
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois qui s’aventurent dans les cryptomonnaies pourraient perdre la totalité de leur investissement, prévient l’Autorité des marchés financiers (AMF) deux semaines après l’effondrement soudain de la plateforme vedette FTX.

• À lire aussi: Cryptomonnaie: comment perdre 16 milliards $ US en un éclair

• À lire aussi: Cryptomonnaie: des pertes de plus de 125 millions $ pour les enseignants ontariens

• À lire aussi: FTX, grand nom de l’échange de cryptomonnaies, en faillite

« Plusieurs cryptomonnaies ont connu des chutes abruptes à la fin de l’été, début de l’automne. Là, on voit la chute de FTX. C’était une des plus grandes entreprises, les dirigeants disaient collaborer avec les régulateurs. Que ce soit au Québec ou ailleurs, si on investit là-dedans, il faut assumer qu’on peut perdre l’ensemble de sa mise », met en garde Jean-François Fortin, directeur général contrôle des marchés à l’AMF.

Risque de tout perdre

Les nombreux investisseurs qui ont fait confiance à la firme – évaluée à 32 milliards $ US début novembre – voient désormais leurs cryptoactifs gelés. 

Ils pourraient ne jamais revoir la couleur de leur argent puisque l’entreprise s’est déclarée en faillite. 

Peu réglementées

Si FTX est une entreprise américaine, la même situation pourrait arriver à une entreprise de crypto canadienne. Il n’existe pas de cadre spécifique à cette nouvelle forme d’investissement, souligne M. Fortin.

Faudrait-il davantage d’encadrement à la lumière des derniers scandales ? 

« Plusieurs commentateurs disent qu’une réglementation plus adaptée serait une bonne idée », répond Jean-François Fortin, de l’AMF. Il assure que des discussions sont en cours au niveau national. 

Vous avez un scoop à nous transmettre?

Vous avez des informations à nous communiquer à propos de cette histoire?

Vous avez un scoop qui pourrait intéresser nos lecteurs?

Écrivez-nous à l'adresse ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.