/sports/football/rougeetor
Navigation

Des ajustements qui ont rapporté gros

La défensive a montré un tout autre visage en seconde moitié de match

Les secondeurs Ian Leroux (gauche), Alec Poirier (centre) et Charles-Alexandre Jacques (droite) commencent à célébrer leur victoire à la Coupe Vanier après avoir stoppé l’attaque des Huskies de l’Université de la Saskatchewan en toute fin de quatrième quart.
Photo Didier Debusschère Les secondeurs Ian Leroux (gauche), Alec Poirier (centre) et Charles-Alexandre Jacques (droite) commencent à célébrer leur victoire à la Coupe Vanier après avoir stoppé l’attaque des Huskies de l’Université de la Saskatchewan en toute fin de quatrième quart.

Coup d'oeil sur cet article

Incapable « d’égaler l’intensité » des Huskies en début de match, le Rouge et Or a répondu par une série d’ajustements qui se sont montrés très payants au retour de la mi-temps et qui ont joué un rôle majeur dans la conquête d’une 11e Coupe Vanier.

• À lire aussi: Le Rouge et Or accueilli en héros avec la coupe Vanier en poche

• À lire aussi: Coupe Vanier: le Rouge et Or sacré champion canadien pour la 11e fois

• À lire aussi: La victoire d’une « équipe spéciale »

Durant les 30 premières minutes du match, l’Université de la Saskatchewan a montré pourquoi elle avait connu tant de succès aériens au cours de la saison. Le quart-arrière de cinquième année Mason Nyhus, bien protégé, a pu manœuvrer sans trop de difficulté.

C’est d’ailleurs dans ces deux premiers quarts que les représentants de l’Ouest ont inscrit 17 de leurs 24 points. 

Chaque fois qu’ils ont ajouté des points au tableau indicateur, c’était à la suite de séries offensives de plus de 70 verges.

Se serrer les coudes

Le vent a toutefois tourné dès le retour de la pause de la mi-temps. Le Rouge et Or a forcé les Huskies à dégager le ballon à leurs trois possessions suivantes, en plus de s’offrir le luxe d’intercepter une passe de Nyhus dans la zone des buts au quatrième quart.

« On a fait des mauvais jeux. On leur a donné des jeux. À la demie on s’est dit : c’est fini, on va jouer ensemble. On s’est serré les coudes et on ne leur a plus rien donné », a expliqué le secondeur Charles-Alexandre Jacques, élu joueur par excellence en défensive du match.

Plus de pression

Plus tôt la semaine dernière, l’entraîneur-chef Glen Constantin avait noté qu’il allait falloir compliquer la vie du pivot de la Saskatchewan en mettant beaucoup de pression sur lui. 

Une tâche qui s’est avérée plus facile à dire qu’à faire tôt dans le match.

« Au début, je pense qu’on n’a pas égalé leur intensité. Nos couvertures n’étaient pas à point. On a fait des erreurs sur notre front. On a réaligné notre front à la demie. On a changé plein de couvertures. On l’a fait hésiter et on a pu mettre de la pression dessus », a rappelé Constantin samedi, quelques instants après avoir reçu la traditionnelle douche de Gatorade.

Un retour en force 

Le capitaine Maxym Lavallée avait sensiblement le même discours que Charles-Alexandre Jacques. Le demi défensif était heureux de la façon dont la défensive s’était comportée en seconde demie, mais il saluait également les longues séries offensives menées par Arnaud Desjardins.

« On savait que si on arrêtait leurs gros jeux, on était capables de gagner ce match-là. On est arrivés à la demie, c’était 17 à 17. [...] On est revenus sur le terrain. Notre attaque a fait des grosses séries de jeux. Ils ont écoulé vraiment beaucoup de temps au tableau en faisant des points. À la défensive, on est revenus [en force] jouer notre match. On n’a pas laissé beaucoup de points en deuxième demie, ça c’est certain. »


Après être rentrés à Québec samedi soir, les joueurs du Rouge et Or ont célébré leur titre national comme il se doit avant de profiter d’une journée de congé bien méritée, dimanche.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.