/news/society
Navigation

Itinérance: les centres d'hébergement débordent

Coup d'oeil sur cet article

À trois jours du mois de décembre, les personnes en situation d’itinérance redoutent l’arrivée de l’hiver puisque les milieux d’hébergement débordent et les points de chaleur sont rares. 

Jimmy Gosselin vit dans la rue depuis plus d'un an. Il reçoit 502 $ par mois de l’aide sociale. Après avoir fait des recherches, il a remarqué qu’une chambre coûtait environ 450 $ par mois. Selon son budget, il est impossible pour lui d’avoir un toit sur la tête.

L'itinérance est plus que visible dans le centre-ville de Trois-Rivières, en Mauricie. Certaines personnes arrivent de Montréal ou encore de Québec. Les organismes ont de plus en plus de difficulté à répondre à la demande. Le Centre Le Havre de Trois-Rivières est complet tous les soirs. Des personnes sans-abris font la file dès midi pour avoir une place lors de l’ouverture à 5 heures.

À quelques jours du mois de décembre, les accès pour se réchauffer sont rare. «Le mois de janvier, c'est le mois le plus froid de l'année. J'ai deux sacs de couchages, une couverte de laine, pour le moment ça va, mais il y en a d’autres qui n’ont absolument rien. [...] En janvier quand il fera -25, -30 degrés, il y en a qui vont mourir de froid», a raconté Jimmy Gosselin.

À Shawinigan, un plan action se prépare pour la période froide. «Avec la Ville, le CIUSSS, on est en train de regarder pour créer une halte-chaleur pour la fin de semaine quand les organismes sont fermés», a expliqué Frédéric Trudelle, le directeur général du Centre Roland-Bertrand. En plus, lors des journées plus froides, les organismes allongeront leurs heures d’ouvertures.

Les autorités de la santé régionale travaillent conjointement avec la Ville de Trois-Rivières afin de créer une halte-chaleur pour l’hiver prochain.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.