/sports/hockey/canadiens
Navigation

Incapable de marquer: le Canadien blanchi par les Sharks

Le CH n’a pas su profiter de six supériorités numériques

Coup d'oeil sur cet article

Le Canadien avait une occasion en or de rebondir dans ce match en débutant la troisième période à cinq contre trois pour 55 secondes. Mais, les Sharks, la meilleure équipe de la LNH en désavantage numérique, ont résisté. Et ils ont gagné cette rencontre qui ne passera pas à l’histoire par la marque de 4 à 0.

• À lire aussi: Patrick Roy tient à la chimie d’équipe

• À lire aussi: Canadiens Nordiques – La rivalité: «Mon but était bon, c’est l’arbitre qui n’était pas bon» – Alain Côté

Zéro en six. Cette statistique peu glorieuse du Tricolore en supériorité numérique explique en grande partie cette défaite. 

« C’est l’histoire du match, nous n’avons pas marqué malgré six chances en avantage numérique, a dit le capitaine Nick Suzuki. Nous n’avons pas bien joué, nous manquions de rythme. Les Sharks ont de bons vétérans avec Vlasic et Couture, mais ça reste de notre faute. »

Le CH n’a jamais trouvé une façon de déstabiliser la boîte défensive des Sharks, qui pour une raison assez étrange se retrouvent au sommet du circuit. Les schémas tactiques étaient également trop prévisibles, en cherchant constamment la passe transversale pour un tir de Cole Caufield. 

Durant cet avantage de deux hommes en troisième période, le Canadien n’a pas décoché un seul tir en direction de Kaapo Kahkonen. À ce moment dans la rencontre, c’était seulement 1 à 0. 

Kakonen a signé son premier jeu blanc dans l’uniforme des Sharks en repoussant 26 tirs. Le Finlandais a connu un bon match, mais il n’a pas eu besoin d’être miraculeux pour sortir de Montréal avec un zéro à sa fiche. 

Allen chancelant

Martin St-Louis avait réitéré sa confiance envers Jake Allen. « Il est notre gardien numéro un », avait-il lancé à la veille de la visite des Sharks. 

Allen n’a toutefois pas offert une sortie digne d’un numéro un. Il a jonglé avec un retour sur le premier but du match, celui de Matt Nieto, et il a mal paru sur le but de Logan Couture en échappée. 

Les Sharks l’ont déjoué trois fois sur 23 tirs. Tomas Hertl a inscrit son deuxième but de la soirée dans un filet désert. 

Mais quand une équipe perd un match par un blanchissage, le gardien n’est pas l’unique coupable. Loin de là. 

+
Jake Evans
Si le CH na pas marqué en supériorité numérique, cest la même histoire pour les Sharks Jake Evans a joué un peu plus de six minutes en infériorité numérique Il a contribué à blanchir les visiteurs, qui ont profité de cinq occasions
-
Le premier trio
Nick Suzuki, Cole Caufield et Kirby Dach ont souvent transporté cette équipe Mais ils navaient pas une bonne rencontre dans le corps face aux Sharks Ils ont tous les trois terminé avec un dossier de -3 et ils ont manqué de créativité en supériorité numérique
4
0
Première période
1-SJ: Matt Nieto (5)
(Barabanov, Couture)1:33
Punitions: banc (Mon) (purgée par Slafkovsky) 1:33, Kovacevic (Mon) 3:37, Simek (SJ) 7:29, Cicek (SJ) 12:27
Deuxième période
Aucun but
Punitions: Dadonov (Mon) 4:42, Lindblom (SJ) 7:37, Viel (SJ) 11:25, Meier (SJ) 18:55, Megna (SJ) 19:58
Troisième période
2-SJ: Tomas Hertl (6)
(Labanc, Cicek)2:29
3-SJ: Logan Couture (13)
(Benning, Vlasic)3:44
4-SJ: Tomas Hertl (7)
(Labanc, Meier)FD-17:46
Punitions: Savard (Mon) 8:09, Matheson (Mon) 9:36
Tirs au but
San Jose7 - 6 - 11 - 24Montréal8 - 6 - 14 - 28
Gardiens:
SJ: Kaapo Kahkonen (G, 3-5-2) Mon: Jake Allen (P, 6-8-0)
Avantages numériques:
SJ: 0 en 5, Mon: 0 en 6
Arbitres:
Eric Furlatt, Garrett Rank
Juges de lignes:
Michel Cormier, Dan Kelly
ASSISTANCE:
21 105
Kaapo Kahkonen
Logan Couture
★★
Marc-Édouard Vlasic
★★★

Ce qu’on a remarqué...

Les débuts de Viel

Rappelé des Barracuda de San Jose, lundi, Jeffrey Viel a endossé l’uniforme des Sharks pour une première fois cette saison. Le hasard a bien fait les choses. À 25 ans, le joueur originaire de Rimouski a foulé la glace du Centre Bell pour une première fois. Il a joué à l’aile du quatrième trio aux côtés d’Oskar Lindblom et de Steven Lorentz. Avant son rappel, Viel avait obtenu cinq points (3 buts, 2 passes) en 18 matchs dans la Ligue américaine. L’an dernier, il a participé à 34 matchs avec les Sharks, passant 114 minutes au banc des punitions. 

Guhle courageux

Kaiden Guhle a compris l’art de se sacrifier pour son équipe. En première période, le défenseur recrue a bloqué une puissante frappe de Kevin Labanc lors d’un désavantage numérique. Au banc du CH, les joueurs ont salué sa bravoure en tapant avec leur bâton contre la bande. Martin St-Louis le garde à l’extérieur de la rotation de défenseurs. Pour la visite des Sharks, Arber Xhekaj et Chris Wideman ont regardé le match de la passerelle de presse. 

Une bombe

Il n’y a pas juste Erik Karlsson qui a un don pour le jeu offensif parmi les défenseurs des Sharks. En troisième période, Matt Benning a copié une page du livre de son coéquipier en réalisant une très longue passe pour Logan Couture. Le numéro 39 a capté le relais pour s’évader seul devant Allen et le battre d’un tir entre les jambières. Avec ce but, les Sharks ont passé le K.-O. au CH.  

Vlasic solide

Marc-Édouard Vlasic a joué un très bon match pour les vainqueurs. Le défenseur de 35 ans a servi d’acteur clé en infériorité numérique en plus d’obtenir une passe et de terminer avec un dossier de +2. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.