/lifestyle/books
Navigation

«Cette lumière en nous»: Michelle Obama raconte ses peurs dans un second livre inspirant

«Nous étions la première famille noire à habiter cette maison si blanche. Je ne pouvais me permettre aucun faux pas.»

WE1203 Chronique Michelle Obama
Photo courtoisie, Flammarion

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir publié ses mémoires avec Devenir, un succès mondial vendu à travers le monde à plus de 17 millions d’exemplaires, l’ancienne première dame des États-Unis, Michelle Obama, vient de faire paraître son second livre, où elle nous raconte en toute franchise ses craintes, ses doutes et ses peurs, mais surtout, ses outils pour les surmonter. Dans Cette lumière en nous, elle donne accès aux lecteurs à sa manière d’entrevoir la vie en transmettant ses valeurs d’exception.

Son ouvrage vient tout juste de paraître et déjà, il suscite un engouement, sans doute en raison de la grande sincérité qui s’en dégage. Michelle Obama vit des doutes, des craintes et de l’anxiété au quotidien. Que ce soit lors de la sortie d’un livre ou d’une conférence à donner, souvent elle dit avoir peur de ne pas être à la hauteur. Et c’est sans parler de ses huit années passées à la Maison-Blanche, où elle se sentait scrutée et observée par sa nation, tandis qu’elle était la première première dame de couleur. «Nous étions la première famille noire à habiter cette maison si blanche. Je ne pouvais me permettre aucun faux pas», écrit-elle.

WE1203 Chronique Michelle Obama
Photo courtoisie, Falmmarion

Aujourd’hui, l’ancienne première dame des États-Unis, âgée de 58 ans a gagné en maturité et en assurance et elle se sent à la hauteur de prodiguer des conseils. Après avoir accordé de multiples entrevues aux médias et avoir offert des conférences devant des dizaines de milliers de spectateurs et être acclamée par le public, le niveau de confiance s’élève inévitablement.

Les peurs existent, mais il y a souvent pour ne pas dire toujours, une raison qui se cache derrière celle-ci. Ainsi, il faut apprendre à décoder ses peurs.

À cela s’ajoute, l’importance de garder son calme et prendre du recul face à la peur et l’anxiété. Une façon de parvenir à surmonter les obstacles.

Les amitiés

Michelle Obama ne fait jamais les choses à moitié et c’est vrai dans toutes les sphères de sa vie. Que ce soit avec ses deux filles Malia et Sasha, ses engagements professionnels, sa vie de couple avec Barack, mais également en amitié. Elle se dédie complètement. D’ailleurs, elle tient à développer des relations durables dans un monde où tout est trop souvent éphémère.

À l’évidence, son cercle d’amies est grand. Ensemble, elles s’apportent mutuellement réconfort, force et joie.

«Je ne suis pas quelqu’un qui prend l’amitié à la légère», souligne-t-elle dans son livre. «Pour moi, l’amitié est à la fois un engagement et une bouée de sauvetage et je m’y accroche résolument, d’une main ferme.»

Dotée d’une belle empathie, elle compte des amies telles que l’animatrice et productrice Oprah Winfrey, avec qui elle partage ses valeurs sur l’importance de projeter la lumière sur l’autre. Tout comme celle-ci, elle n’a pas hésité à s’engager dans de nombreuses causes, dont la lutte contre l’obésité, et l’éducation des jeunes filles dans le monde.

«Je suis convaincue que l’on va plus loin dans la vie si on a au moins deux ou trois amies solides et si on est là lorsqu’elles ont besoin de nous et si on s’investit dans la relation et si c’est réciproque», confie-t-elle précisant que c’est souvent auprès d’elles que l’on retrouve un refuge émotionnel, de la bonne humeur et une énergie collective.

L’adversité

Comme tout le monde, l’ancienne première dame a connu l’adversité. Elle admet avoir été déstabilisée notamment par la pandémie, s’approchant même de la dépression.

«J’avais du mal à rester optimiste», concède l’auteure.

Un certain sentiment d’impuissance régnait. Pourtant, Michelle Obama en a vu d’autres. Descendante lointaine d’esclaves travaillant dans une plantation de Georgie, elle a grandi dans un milieu modeste à Chicago. Diplômée de l’université de Princeton et de la faculté de droit de Harvard, elle a dû se battre pour avoir sa place, faisant l’objet de racisme.

Tout un parcours lorsque l’on considère qu’en 2010, Forbes l’a classée au premier rang de la liste des femmes les plus puissantes du monde.

Une lumière qui se transmet

Michelle Obama est certes une personne lumineuse. Certains diront qu’elle a beaucoup de charisme et c’est vrai. Selon elle, nous avons tous cette belle lumière en nous qui, trop souvent, sommeille au fond de soi et qui ne demande qu’à être extériorisée. Parmi ses conseils, elle suggère de tourner cette belle lumière vers les autres, une belle façon de faire émerger la richesse et le potentiel de ceux qui nous entourent. Il n’en faut souvent pas plus pour transformer un monde où les incertitudes qui parsèment notre route à condition d’avoir le courage de l’utiliser.

Trop de gens prennent malheureusement plaisir à rabaisser les autres au lieu de les élever. Cela ne nous enlève absolument rien, au contraire, c’est ainsi que l’on gagne une forme de respect par rapport aux autres. Bref un livre, qui paraît être écrit par une amie qui nous veut du bien.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.