/sports/soccer
Navigation

Coupe du monde: la grande surprise... et la déception tunisienne

Coupe du monde: la grande surprise... et la déception tunisienne
AFP

Coup d'oeil sur cet article

La Tunisie a signé une victoire historique en Coupe du monde en battant la France par la marque de 1 à 0, mercredi à Ar-Rayyan, mais ce ne fut pas suffisant pour lui assurer une qualification pour les huitièmes de finale au Qatar. 

• À lire aussi: Pelé hospitalisé mais pas d'inquiétude, rassure sa fille

• À lire aussi: Coupe du monde de soccer: les 5 clés de la victoire pour le Canada contre le Maroc

Avec leur but à la 58e minute de jeu, les «Aigles de Carthage» détenaient mathématiquement leur billet pour la phase éliminatoire, ce qui aurait été une première pour le pays. Or, la victoire de l’Australie contre le Danemark – grâce à un but à la 60e minute – les a toutefois privés de grandes réjouissances.

«Nous avons des sentiments mitigés, a expliqué en point de presse l’entraîneur-chef Jalel Kadri. Nous sommes heureux de battre une équipe comme la France. Nous pouvons être fiers et sortir d'ici la tête haute, mais c'est une victoire amère. C'était notre faute si nous n'avions pas fait ce que nous aurions dû faire avant.»

Les Tunisiens ont néanmoins poussé pendant toute la rencontre, déterminés à conserver leur avance en cas de défaite des «Socceroos». Les jeux étaient toutefois faits dès les derniers instants du match et même le but refusé à Antoine Griezmann dans les arrêts de jeu n’y a rien changé.

Équipe B

Assurés de conserver le premier rang du groupe D après leurs victoires contre l’Australie et le Danemark, les Français ont reposé la majorité de leurs vedettes pour ce duel. Le sélectionneur Didier Deschamps a notamment laissé sur le banc le gardien Hugo Lloris et l’attaquant Kylian Mbappé.

«L’objectif, c’était ça pour nous. Non pas que je néglige ce match et le mérite qui revient à cette équipe de Tunisie. Notre objectif était de se qualifier et de terminer en tête de notre groupe. C’était fait», a rappelé Deschamps.

La Tunisie en a ainsi profité pour menacer souvent dans la première heure de jeu. Wahbi Khazri a donné un peu de souffle à son pays en inscrivant le premier but des siens à ce Mondial. Profitant d’un peu de confusion en milieu de terrain, lorsque les Bleus attendaient l'appel d'une faute, Khazri a tricoté entre les défenseurs et a battu Steve Mandanda d’un tir faible, mais précis.

Tout a changé à partir de ce moment. La France a fait entrer sur le terrain ses meilleurs attaquants, mais ni Mbappé ni Ousmane Dembélé n’ont pu trouver la faille. Griezmann, lui, a fait secouer les cordages tardivement, mais son but a été refusé après un hors-jeu.

«Ce match-là a été laborieux pour nous. Il y a eu beaucoup de timidité et d’erreurs techniques. La fin de match a été bien meilleure», a reconnu Deschamps.

À sa sixième Coupe du monde, la Tunisie n’a pas encore réussi à se tirer hors de la phase de groupes. Le pays maghrébin avait aussi gagné un match en 2018, contre le Panama.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.